Afrique du Sud : la mère de Reeva Steenkamp dit ne pas « chercher à se venger » d’Oscar Pistorius

La mère de Reeva Steenkamp, tuée par balles par Oscar Pistorius en 2013, a affirmé ne pas « chercher à se venger », mercredi, lors de sa première intervention depuis la libération anticipée du champion paralympique sud-africain.

Deux jours après la libération anticipée du sportif sud-africain Oscar Pistorius, la mère de Reeva Steenkamp tuée par balles, en février 2013, par le champion paralympique, s’est exprimée. Elle a affirmé ne pas chercher à se venger d’Oscar Pistorius.

« Je ne voulais pas qu’il soit envoyé en prison et qu’il souffre parce que je ne souhaite à personne de souffrir et cela ne va pas ramener Reeva, au fond de mon cœur, je ne cherche pas à me venger de lui. J’ai dépassé ce stade », a déclaré June Steenkamp devant des élèves de l’école Saint Dominic de Port Elizabeth, dans le sud-est de l’Afrique du Sud, où sa fille Reeva a étudié.

Elle s’adressait aussi pour la première fois au nom de la fondation Reeva Steenkamp, qui sera lancée officiellement dans les prochains mois, selon l’avocat de la famille, Tania Koen. La fondation travaillera à protéger les femmes victimes de violences, un projet que Reeva, top model, comptait lancer. Lors de son intervention à Port Elizabeth, mercredi, June Steenkamp a d’ailleurs lu une partie d’un discours que sa fille avait préparé, a précisé Tania Koen.

Oscar Pistorius a été condamné, en 2014, à cinq ans de prison pour « homicide involontaire ». L’ancien athlète a toujours affirmé avoir pris Reeva Steenkamp pour un cambrioleur, alors qu’elle était enfermée dans les toilettes. Son procès en appel doit débuter le 3 novembre prochain après une requête du ministère public qui estime que le meurtre était prémédité.