Afrique du Sud : la marche «Move One Million» contre la corruption

Des centaines de Capétoniens se sont rassemblés à la Grande Parade pour protester contre la corruption, la violence sexiste et les meurtres d’enfants, ce samedi. La police a bouclé certaines rues, y compris Roeland Street, avec du fil de fer barbelé. Mais, d’autres manifestations ont également eu lieu dans des villes du pays, de Pretoria à Durban et à l’est de Londres.

Cette manifestation était organisée pour la marche sous le slogan «Move One Million». Des gens de partout au Cap ont bravé le froid, pour sensibiliser le public à la violence contre les femmes et les enfants et aux préoccupations concernant la corruption. Tandis que certains brandissaient des drapeaux, d’autres tenaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire :  « Sauvez nos enfants », « Nous méritons mieux » et « C’est la dernière goutte ».

La fondatrice de «Move One Million», Jarette Petzer, a déclaré, dans un communiqué, que les mesures mises en place pour assurer la sécurité de l’Afrique du Sud, pendant la fermeture des frontières, se sont transformées en une frénésie de pillage où des milliards de rands ont disparu. Le mouvement visait à amener un million de personnes à se rassembler pour manifester pacifiquement à travers le pays et à l’étranger.

« Nous sommes dans une bataille pour le cœur et l’âme de l’Afrique du Sud. Nous ne pouvons pas nous permettre d’être paralysés par la peur pendant une minute de plus. Oui, nous sommes frappés et oui, nous avons été battus, mais nous ne sommes pas brisés. Il appartient à chacun d’entre nous de se soulever contre les gens déterminés à détruire notre grande nation», déclare le groupe «Move One Million» sur sa page Facebook.

Bronwyn Litkie, de «SA Women Fight Back», a, pour sa part, condamné que « trop c’était trop ». « Nous devons défendre l’Afrique du Sud. Nous avons vu trop de violence dans notre pays. Nous en avons assez de la corruption et de la violence sexiste. Il doit y avoir un changement », a-t-il indiqué.

À rappeler que l’appel à la marche de «Move One Million» a été suivie à travers tous les pays du monde où se trouve des Sud-africains : au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Nouvelle-Zélande, en Australie, aux Emirats Arabes Unis, à Madagascar, au Canada, en Allemagne, en Irlande, au Portugal, en Norvège, en Suisse où encore en Grèce.