Afrique du Sud : la condamnation en appel de Pistorius reportée à juin

En Afrique du Sud, Oscar Pistorius attend désormais d’être fixé sur sa peine pour meurtre, un crime passible d’au moins 15 ans de prison. L’athlète sera fixé au mois de juin 2016.

En première instance, Oscar Pistorius avait écopé d’une peine de cinq ans de prison pour « homicide involontaire ». Désormais, l’athlète paralympique attend d’être fixé, en juin prochain, sur sa peine pour meurtre, un crime passible d’au moins 15 ans de prison.

Il faut souligner que dans le droit sud-africain, la justice prononce d’abord le verdict et ensuite seulement la peine du condamné. Oscar Pistorius, qui a passé un an derrière les barreaux, vit actuellement en résidence surveillée chez son oncle, Arnold Pistorius, à Pretoria. Il est notamment soumis au port d’un bracelet électronique.

Agé aujourd’hui de 29 ans, Oscar Pistorius avait abattu sa petite amie Reeva Steenkamp, chez lui à Pretoria, le 14 février 2013. Il a toujours plaidé l’avoir prise pour un voleur. Sauf que les cris entendus par le voisinage le soir du drame, et le calme légendaire affiché par l’athlète qui a indiqué que « tout allait bien » à sa garde ameutée par les coups de feu, entre autres ont fini par convaincre le législateur sud-africain qu’il s’agissait d’un meurtre.
D’autant que l’expertise a démontré que Reeva n’est pas morte au premier coup de eu ; ce qui lui a forcément laisser le temps de pousser des cris. Cris que les voisins ont entendu à des dizaines de mètres, mais pas Pistorius juste derrière la porte des toilettes.

Bref, les débats se tiendront jusqu’au 17 juin, a déclaré le juge Aubrey Ledwaba, lors d’une brève audience à la Haute Cour à Pretoria, en Afrique du Sud.