Afrique du Sud : l’ultimatum expire ce lundi dans la mine de Marikana

La compagnie Lonmin, qui exploite la mine de platine de Marikana (nord ouest), avait donné jusqu’à lundi aux mineurs grévistes pour reprendre le travail, rapporte l’AFP. Ceux-ci s’exposent à des licenciements en cas de désobéissance. La semaine dernière avait été émaillée de violents affrontements entre la police et les mineurs, qui réclament une hausse de leurs revenus. 34 personnes avaient trouvé la mort lors de confrontations avec les forces de l’ordre et 10, dans le cadre de luttes intersyndicales. Une semaine de deuil national a été décrétée, ce week-end, par le président sud-africain Jacob Zuma.

Lire aussi :

 Afrique du Sud : une trentaine de mineurs tombe sous les balles de la police