Afrique du Sud : l’ex-troublion de l’ANC Julius Malema crée son syndicat

L’ancien leader de la jeunesse de l’ANC, exclu du parti, Julius Malema, va fonder un syndicat destiné à concurrencer les formations alignées sur l’ANC, au pouvoir.

Le nouveau parti radical les Combattants pour la liberté économique (EFF) du tribun populiste sud-africain Julius Malema, ancien leader de la jeunesse de l’ANC, avant d’en être exclu, est en train de fonder un syndicat destiné à concurrencer les formations alignées sur l’ANC, au pouvoir, rapporte, ce jeudi, le quotidien The Times.

Le syndicat entend recruter parmi les travailleurs les plus vulnérables, comme les pompistes, les femmes de ménage, les ouvriers agricoles, les gardes de sécurité ou les employés du secteur commercial, mais aussi les fonctionnaires, indique le journal, qui dit tenir ses informations de membres des EFF. « Le temps est maintenant venu pour l’émancipation économique du prolétariat », a déclaré au quotidien Eddie Mathiba, le secrétaire général provisoire du nouveau syndicat, qui a obtenu mercredi l’agrément du ministère du Travail, selon The Times. « C’en est fini des véhicules capitalistes conduits par les employés et les membres du « Cosatu »», a-t-il ajouté.

Il visait le Congrès des syndicats sud-africains (Cosatu), la puissante confédération syndicale alliée de l’ANC, souvent accusée de s’occuper davantage de politique et des intérêts personnels de ses cadres que de ceux de ses adhérents. Fondés l’an dernier par Julius Malema, les EFF ont obtenu 6,35% des voix aux Législatives du 7 mai. Ils réclament une redistribution des richesses du pays au profit des plus pauvres, ce qui passe notamment par la nationalisation des mines et la saisie des terres exploitées par les fermiers blancs. Avec ce projet de création de syndicat, Julius Malema, régulièrement empêtré dans des polémiques, devrait de nouveau être sous les projecteurs médiatiques de son pays.