Afrique du Sud : grève générale contre le chômage


Lecture 2 min.
arton38433

L’Union nationale des ouvriers métallurgistes d’Afrique du Sud (NUMSA) appelle à la grève générale, ce mercredi. Le principal syndicat du pays veut protester contre le chômage des jeunes et la politique du gouvernement.

Plus de 500 000 personnes sont attendues à travers le pays pour participer à des marches organisées dans sept villes, ce mercredi, lors de cette journée de grève générale appelée par l’Union nationale des ouvriers métallurgistes d’Afrique du Sud (NUMSA). Le chômage des jeunes ainsi que la lenteur des réformes promises par l’African National Congress (ANC), le parti au pouvoir, sont au cœur des protestations.

Le secrétaire général de NUMSA, Irvin Jim, déclare que 71% des chômeurs ont entre 19 et 25 ans. « Il s’agit d’une grève que les membres de tous les autres syndicats peuvent rejoindre. Nous pensons qu’un demi-million d’employés vont y prendre part », a expliqué Karl Cloete, secrétaire général adjoint de la NUMSA. Ce plus gros syndicat du pays rassemble 340 000 membres qui travaillent dans des secteurs comme la construction automobile, la métallurgie, les transports ou les services généraux.

Beaucoup de Sud-Africains sont mécontents de la lenteur des réformes

Cette grève générale donne suite à de multiples arrêts de travail dans tout le pays. Beaucoup de Sud-Africains sont mécontents de la lenteur des réformes de lutte contre la pauvreté, promises par l’ANC et son président, le chef d’Etat, Jacob Zuma, lui-même accusé d’avoir détourné des millions de dollars d’argent public.

La NUMSA a rompu avec la confédération des syndicats (COSATU), alliée à l’ANC, que ce même syndicat a annoncé ne pas soutenir lors des prochaines élections. La NUMSA voudrait aussi tester sa popularité pour éventuellement faire sécession et créer un parti propre.

Une grève des travailleurs, réclamant une revalorisation dans les mines de platine, dure depuis maintenant près de deux mois. Alors que des élections sont prévues pour le 7 mai prochain, l’Afrique du Sud est en proie à une violente agitation sociale.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter