Afrique du Sud : elle se fait punir pour avoir été cambriolée

Un chef de village sud-africain a puni une des membres de sa communauté. Son crime ? Avoir alerté la police avant de l’avoir prévenu lui, alors qu’elle venait de découvrir que son domicile avait été cambriolé.

Nomvulo Ludonga n’oubliera pas de sitôt sa mésaventure. Cette institutrice de quarante-sept ans qui vit dans un petit village d’Afrique du Sud a été condamnée par le chef de son village. Elle n’a pourtant commis aucun crime, si ce n’est d’avoir appelé la police, après s’être rendue compte que son domicile avait été cambriolé. Une attitude qu’aurait adoptée n’importe qui dans une telle situation. Seulement, pour les membres de son village, elle a eu tort d’appeler la police alors qu’elle aurait d’abord dû prévenir le chef de son village, rapporte Le Point.

Le poids des traditions

En guise de punition, Nomvulo Ludonga s’est vue dans l’obligation de céder au chef du village une chèvre vivante, une cinquantaine de litres de bière de mais, ainsi que deux caisses de bières, deux bouteilles de brandy et de jus de fruits. Nomvulo Ludonga a été jugée par ce qu’on appelle les tribunaux coutumiers. Ces derniers peuvent servir de relais pour résoudre des désaccords entre villageois.

Cette affaire montre à quel point les coutumes ancestrales sont toujours ancrées dans le pays. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’un tel cas se produit. Des milliers de Sud-Africains se voient régulièrement condamnés parce qu’ils ont désobéi aux lois coutumières. Pour mettre un terme à ce type d’affaires, le gouvernement a proposé de faire des lois coutumières des lois a part entière, pouvant être invoquées devant les tribunaux. La loi a peu de chance d’être adoptée par le Parlement puisque ce débat oppose les traditionalistes et les populations qui vivent de manière plus « occidentalisée ». Ces dernières ne souhaitent pas revenir aux anciennes coutumes comme la polygamie. Cela prouve que les traditions conservent un poids non-négligeable en Afrique du Sud.

Lire aussi :

 La venue de Beyonce en Afrique du Sud suscite la polémique

 Alexandra, la township rebelle de Johannesburg fête ses 100 ans

 Afrique du Sud : le Gautrain est en marche !