Afrique du Sud : deux autres mines concernées par le mouvement de grève

D’après Le Parisien, une mine voisine de celle de Marikana, mais appartenant à une autre compagnie, est également touchée par le mouvement de grève qui avait entraîné la mort d’une quarantaine de personnes la semaine dernière. Environ 600 employés s’étaient regroupés ce mercredi devant le puits concerné par la grève. Ils réclament la même chose que les mineurs de Marikana : une hausse de leurs revenus. D’après le quotidien sud-africain, Business Day, une autre mine de platine serait également touchée à Thembelani.

Lire aussi :

 Marikana : Pretoria vole au secours des grévistes