Afrique du Sud : des incendies ravagent plusieurs bidonvilles du Cap, au moins 9 morts

Au moins neuf personnes sont mortes, dont un enfant, et 1500 personnes sont sans abri après des incendies qui ont dévasté des centaines de cahutes au Cap, en Afrique du Sud.

L’incendie ne leur a laissé aucune chance de s’en sortir. Au moins neuf personnes ont péri, dont un enfant de cinq ans et une adolescente de 15 ans, après des incendies qui ont dévasté des centaines de cahutes au Cap, ont indiqué, lundi, les pompiers sud-africains. Ces incendies ont également laissé 1 500 personnes sans abri. « Au total, il y a 1500 déplacés et neuf personnes ont été mortellement blessées », a déploré le commandant de l’unité des services d’incendie et de secours de la ville, Theo Laye.

Pour l’heure, les causes des incendies n’ont toujours pas été déterminées. Il faut dire que les incendies de bidonvilles, situés en périphérie des grandes villes, sont fréquents en Afrique du Sud et représentent une perpétuelle menace pour leurs habitants.

D’ailleurs, de nombreux incendies sont survenus au cours du week-end dernier dans les zones où sont installées des bidonvilles, densément peuplées. Ils ont été provoqués par diverses raisons, notamment des négligences dans la préparation des repas de Noël. Le mauvais temps, très sec, accompagné de vents violents, y aurait également joué un rôle, selon les services de prévention incendie.

Une des gares du Cap n’a pas été épargnée non plus par un incendie qui s’y est déclaré dans un train à l’arrêt. Il a pu être rapidement circonscrit et n’a heureusement pas fait de victime. Les services de prévention de l’incendie n’ont pas indiqué les raisons qui l’ont provoqué.