Afrique du Sud : démission en masse des enseignants sous-payés


Lecture 1 min.
arton46786

Le nombre d’enseignants sud-africains qui démissionnent augmente considérablement ces derniers mois. Près de 14 000 d’entre eux ont démissionné en 2014. Ils critiquent la précarité de leur situation, notamment la faiblesse des salaires.

Les enseignants insuffisamment payés sont des milliers à démissionner en Afrique du Sud. Près de 14 000 d’entre eux ont quitté leur poste, en 2014, selon l’organisation nationale pour les enseignants professionnels, le deuxième syndicat du pays.

Pour la première fois, le nombre d’enseignants démissionnaires aurait dépassé celui des diplômés, en 2014. « C’est une véritable crise », a indiqué le président de ce syndicat d’enseignants, Basil Manuel, rapporte Anadolu Agency.

Bas salaires

« Plusieurs instituteurs ont démissionné en 2014 à cause de rumeurs qui circulent sur l’éventualité qu’ils perdent leurs primes de retraite, selon des rapports sur la réforme du système des pensions de retraite. La dégradation des conditions générales du travail a également contribué à cette crise », a-t-il déclaré.

Les enseignants critiquent la faiblesse de leur rémunération que même l’ancienneté ne permet pas d’améliorer considérablement. « Au cours de sa première année de travail, l’instituteur gagne près de 1300 dollars par mois, celui qui a de l’expérience est payé près de 1600 dollars », a ajouté Basile Manuel.

Le ministère de l’éducation a indiqué que les professeurs qui démissionnaient continuaient en fait à travailler comme enseignant temporaire et que le nombre de ceux qui revenaient à cette profession augmentaient.

Un comité présidentiel chargé de revoir les salaires des employés du secteur public avait été nommé par Jacob Zuma en 2013. Il était chargé d’étudier les moyens d’améliorer les conditions de travail dans des secteurs comme l’enseignement.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter