Afrique : douze cardinaux électeurs au Vatican

Douze cardinaux africains pourront élire le prochain pape. Benoît XVI a promu mercredi quatre représentants du continent au rang de cardinaux électeurs. Une façon de récompenser le dynamisme du catholicisme africain même si le Vatican fait toujours la part belle aux Européens au sein du Sacré collège.

L’Afrique catholique est dotée de 17 cardinaux, dont douze électeurs depuis mercredi. Ces derniers seront appelés à désigner le successeur de Benoît XVI. Le pape a promu 20 cardinaux, portant ainsi à 121 le nombre des électeurs dans le Collège des cardinaux (Sacré collège). Le Guinéen Robert Sarah, président du conseil pontifical Cor Unum (la charité du pape), l’archevêque de Kinshasa (RDC), Mgr Laurent Monsengwo Pasinya, l’archevêque émérite de Lusaka (Zambie), Mgr Medardo Joseph Mazombwe et le patriarche d’Alexandrie des coptes (Egypte), Mgr Antonios Naguib, sont les nouveaux cardinaux électeurs africains.

Pour Benoît XVI, les promus reflètent « l’universalité de l’Eglise » qui tente d’honorer un continent dont 14% des habitants sont catholiques, mais surtout sa contribution à l’expansion de la foi catholique. « C’est la reconnaissance de la progression explosive de la chrétienté en Afrique, tant en nombre de prêtres que de fidèles », estime Gianni Cardinale, d’Avvenire, le quotidien des évêques italiens, dont les propos ont été rapportés par l’AFP.

Les cardinaux africains du Sacré collège

Les cardinaux électeurs sont en gras

Afrique du Sud : Wilfrid Fox NAPIER (1941, Durban)

Angola : Alexandre Do Nascimento (1925, ex-Luanda).

Cameroun : Christian Wiyghan Tumi (1930, ex-Douala).

Côte d’Ivoire : Bernard Agré (1926, ex-Abidjan).

Égypte : Antonios NAGUIB (1935, Alexandrie des coptes)

Ghana : Peter Kodwo Appiah TURKSON (1948, Cape Coast)

Guinée : Robert SARAH (1945, Curie)

Kenya : John NJUE (1944, Nairobi)

Mozambique : Alexandre José Maria Dos Santos (1924, ex-Maputo).

Nigeria : Francis ARINZE (1932, ex-Curie), Antoni Olubunimi OKOGIE (1936, Lagos)

Ouganda : Emmanuel Wamala (1926, ex-Kampala).

RD-Congo : Laurent PASINYA MONSENGWO (1939, Kinshasa)

Sénégal : Théodore-Adrien SARR (1936, Dakar)

Soudan :Gabriel ZUBEIR WAKO (1941, Khartoum)

Tanzanie : Polycarp PENGO (1944, Dar-Es-Salaam)

Zambie : Medardo Joseph MAZOMBWE (1931, ex-Lusaka)

Source : La Croix

Selon les dernières statistiques rendues publiques par le Vatican en avril 2010, le nombre de catholiques baptisés dans le monde est passé de 1 045 millions en 2000 à 1 166 millions en 2008, soit une hausse de 11,54%. L’Afrique a fait beaucoup mieux sur la même période en termes de croissance des fidèles : 33, 02%. C’est environ 30 fois plus que l’Europe, trois fois plus que l’Océanie et l’Amérique et deux fois plus que l’Asie. Quant aux prêtres, la hausse est encore plus spectaculaire. Moins de 1% en moyenne pour l’ensemble du monde catholique contre 33,1% pour l’Afrique. Ce palmarès démontre l’importante contribution des Africains à lexpansion de la foi catholique. Une vivacité qui n’est pas récompensée à sa juste valeur, selon certains, au regard du nombre de cardinaux africains. Les grands électeurs restent à majorité Européens et Italiens. Le nouveau collège des cardinaux est constitué de 62 Européens, dont 25 Italiens.

 Lire aussi :
Qui sera le prochain pape ?