AfricTalents : des opportunités d’embauche en Afrique

Afric Search, cabinet de recrutement pour l’Afrique, organisait un forum de rencontre à Paris ce 5 novembre entre des entreprises et des cadres expérimentés de la diaspora. L’objectif était d’amener différents groupes exerçant en Afrique à recruter des candidats. Une façon pour ces futurs managers de l’Afrique de mettre leurs compétences au service du continent.

« Afric talent forum de recrutement, créé en 1999, permet aux candidats issus principalement de la diaspora de venir rencontrer des entreprises pour travailler sur le continent africain », explique Didier Acouetey.
En lançant ce projet, suite à la création de sa société en 1995, il souhaitait compléter le dispositif de recrutement d’Afric Search, et permettre aux candidats intéressés par l’Afrique d’avoir plus d’opportunités. « Trouver des emplois en Afrique n’est pas facile. Ce forum offre des opportunités d’embauches aux entreprises exerçant en Afrique », déclare-t-il.

Au salon, l’ambiance est tendue, c’est avec cv et lettres de motivations en main que les « talents d’Afric » se sont présentés devant les recruteurs. Tous sont prêts à retourner sur leur terre natale ou d’origine pour contribuer au développement du continent. Certains sont déjà en entretien : un test ultime face aux recruteurs. D’autres attendent leur tour derrière les autres, dans l’espoir de décrocher un job.

Les entreprises sont nombreuses : Canal+, Africa logistics (Bolloré), Société Générale, Starwood, ou encore le puissant groupe marocain, Attijariwafa bank. Nombreux, les candidats doivent subir une longue attente avant d’être reçu pour un entretien d’embauche.

« Contribuer au développement de l’Afrique »

Ainsi, Canal+, implanté en Afrique depuis 15 ans – au Sénégal, en Côte d’Ivoire et récemment au Cameroun – compte bien y continuer son développement. « Ces pays sont des partenaires avec lesquels on travaille dans la distribution de nos produits. Nous recherchons actuellement des personnes dynamiques qui s’intéressent à l’Afrique, notamment dans le domaine du marketing pour fidéliser nos abonnés », précise Alexandre Cohen, responsable du développement de Canal+ en Afrique.

La Société générale fait aussi parti de ces entreprises dont la notoriété ne cesse de croître en Afrique de l’Ouest. « Nous recherchons des profils en banque, management et finances. Notre objectif, donner une opportunité aux jeunes cadres qui ont envie de retourner en Afrique, pour contribuer à son essor économique. Nous avons aujourd’hui dix recrutements à faire », explique son représentant.

« Contribuer au développement de l’Afrique », des propos récurrents chez les candidats, originaires de différents pays d’Afrique. Côte d’Ivoire, Togo, Sénégal, Cameroun, une bonne partie du continent noir était représentée.

« Je souhaite maintenant retourner au Sénégal, car je suis très attaché à ce pays. C’est une façon pour moi de contribuer au développement économique de mon pays », déclare un jeune sénégalais diplômé en génie civil, accompagné de deux jeunes femmes originaires du même pays venues faire valoir leurs diplômes en psychologie et commerce international.

Un jeune Ivoirien, avec un diplôme de finance en poche, exprime notamment son besoin de retourner en Côte d’Ivoire, « il est très important pour moi de travailler en Afrique, car je pense que le développement de l’Afrique passe par les entreprises privées qui contribuent à la richesse économique du continent ».

Le forum semble avoir été, pour beaucoup, un tremplin pour l’emploi et matérialisé l’espoir de servir leur pays d’origine. Hormis pour quelques déçus, comme ce Mauritanien, resté sur sa faim, sans aucun job en main. « J’ai assisté à des salons plus intéressants, la communication pourrait être améliorée, en distribuant par exemple, des prospectus pour mieux informer les gens » regrette-t-il. Selon lui, il n’y a pas assez d’entreprises de recrutement, car beaucoup d’entre elles ignorent l’existence de ce forum. Une critique que les promoteurs d’Afric Search Talents devront tenter de faire mentir lors de leur prochaine rencontre.

 Le site d’Afric Search