Affaire Zuma : Sizakele « choquée » par l’arrestation de son mari


Lecture 2 min.
Zuma et Sizakele
Zuma et Sizakele

L’incarcération de l’ancien Président sud-africain Jacob Zuma a porté un coup dur à sa première épouse, Sizakele Khumalo, 81 ans, qui aurait du mal à accepter le départ sans cérémonie de son mari de leur maison ancestrale de KwaDakwadunuse. Cela a été révélé jeudi lors d’une cérémonie de prières organisée par la Ligue des femmes de l’ANC, en collaboration avec des formations religieuses du KwaZulu-Natal.

L’opportunité d’un rassemblement visant à prier pour le rétablissement de de l’ancien Président sud-africain Jacob Zuma, 79 ans, dans sa propriété située dans le village de KwaNxamalalan, a été saisie pour évoquer le sentiment de la première épouse de l’ex-dirigeant, notamment au sujet de l’incarcération de son époux.

« J’ai été déchirée quand Umam MaKhumalo (l’épouse de Zuma) a ouvert tout son cœur et nous a dit ce qu’elle avait dit aux personnes qui étaient venues chercher son mari. Elle a dit « Nisize ningibuyisele yena ephila » (S’il vous plaît, ramenez mon mari sain et sauf). J’ai été ému par ces mots », a déclaré le pasteur Vusi Dube, ANC MPL et loyaliste de Zuma.

Vusi Dube a également profité de ce rassemblement pour dissiper l’idée qu’il y avait des pasteurs « dissidents », affirmant que défendre Jacob Zuma était la bonne chose à faire. « Ce qui est fait à un homme d’État âgé qui s’est battu pour notre émancipation est inhumain. Nous prierons continuellement jusqu’à ce qu’il soit libéré. À partir de ces désagréments, nous reconstruirons à nouveau l’ANC », a-t-il ajouté.

À rappeler que l’ancien Président sud-africain Jacob Zuma, hospitalisé depuis la semaine dernière, purge actuellement une peine de 15 mois de prison à l’établissement correctionnel d’Estcourt. Il ne se porterait pas bien et aurait besoin d’au moins six mois de soins intensifs pour que son état s’améliore, afin que le procès puisse reprendre à nouveau. À noter que son arrestation avait occasionné des violences après une semaine d’émeutes qui ont fait un total de 215 morts.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter