Affaire Pistorius : la scène de crime diffusée à la télévision

Des photos de la salle de bain d’Oscar Pistorius, lieu supposé du meurtre que le sportif aurait perpétré le 14 février contre sa petite amie le mannequin Reeva Steenkamp, ont été diffusées par la chaîne de télévision britannique Sky News. Des clichés qui auraient été pris par un policier via son téléphone portable.

L’affaire Pistorius de nouveau sous le feu des projecteurs. La chaîne de télévision britannique, Sky News, a en effet publié les photos de la scène de crime, la salle de bain d’Oscar Pistorius, lieu supposé du meurtre que le médaillé olympique aurait perpétré contre sa petite amie, le mannequin Reeva Steenkamp, le 14 février.

Ces photos ne proviennent pas du dossier de l’instruction, elles ne sont donc pas officielles. Les clichés auraient été pris par un policier, par le biais de son téléphone portable. Le porte-parole de la police sud-africaine a refusé de commenter ce qu’il a qualifié de
« manœuvres mûrement réfléchies », indique News24. Ce dernier s’est contenté d’une déclaration laconique : « Tout ce que nous voulons, c’est de nous assurer d’une condamnation, donc nous travaillons pour cela et nous menons l’enquête avec professionnalisme », a assuré Phuti Setati.

Bras de fer entre l’accusation et la défense

Accusé du meurtre de sa petite-amie, le jour de la Saint-Valentin, Oscar Pistorius a été libéré sous caution. Grâce à l’obstination de son avocat, Barry Roux, le médaillé olympique âgé de 26 ans a récupéré le 28 mars son passeport confisqué lors de sa mise en examen. Il a donc désormais le droit de quitter l’Afrique du Sud dans le cadre d’un voyage à l’étranger. A condition de communiquer une semaine à l’avance son itinéraire.

Oscar Pistorius n’a pas encore pris sa décision quant à une reprise de l’entraînement sportif pour une éventuelle participation au championnat du monde d’athlétisme prévu en août prochain, à Moscou. La diffusion des clichés de la scène du crime relance, en tout état de cause, la polémique sur les circonstances du meurtre de Reeva Steenkamp, la compagne de l’athlète handisport.

« La défense du sportif assure de son côté n’avoir « jamais vu » ces photos, même si elles peuvent accréditer la version de Pistorius », souligne Parismatch.com. Les représentants de Pistorius défendent toujours la thèse accidentelle. Selon ces derniers, il aurait confondu sa petite amie à un cambrioleur. Une version toujours contestée par la famille de la victime qui, elle, croit à un crime prémédité.

Alors que les deux parties s’opposent, ces photos supposées représenter la scène du crime ne seraient pas authentiques. A entendre Hilton Botha, l’ancien enquêteur en chef dans l’affaire Pistorius, la porte de la salle de bain était détruite à son arrivée sur les lieux du drame. A la justice sud-africaine de trancher…