Affaire Ouaddou : trois mois de sursis requis contre le supporteur raciste

Trois mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve, plus trois ans d’interdiction de stade. C’est la sentence requise mardi par le parquet de Metz contre le supporteur qui avait proféré le 16 février des insultes racistes contre le footballeur international marocain Abdeslam Ouaddou (Valenciennes), indique Libération. Christophe H. a expliqué que les injures « étaient dirigées vers un joueur du FC Metz » et non contre le plaignant. « J’étais énervé. Metz perdait. Je me suis laissé emporter. Je ne suis pas raciste. Je n’ai pas réfléchi, je le regrette. Je m’excuse sincèrement », s’est-il défendu.