Affaire el-Amri : les trois policiers mis en examen

Les trois policiers qui avaient contrôlé le 22 novembre dernier à Nantes Taoufik el-Amri, retrouvé mort 21 jours plus tard dans un canal de la ville, ont été mis en examen jeudi pour « faux témoignage et délaissement de personne hors d’état de se protéger », annonce Le Figaro. Ils avaient notamment affirmé que le jeune ouvrier tunisien « ne semblait pas suffisamment ivre pour justifier un placement en dégrisement » alors que l’autopsie a révélé qu’il avait 3,7 grammes d’alcool dans le sang.