Affaire des biens mal acquis : la justice française se prononcera le 29 octobre

La cour d’appel de Paris se prononcera le 29 octobre sur l’opportunité d’ouvrir une enquête judiciaire sur un éventuel financement par l’argent public de biens immobiliers et mobiliers appartenant à des chefs d’Etat africains, rapporte Angolapress. C’est ce qu’a décidé la chambre d’instruction qui a examiné le dossier ce jeudi. La plainte, déposée par Transparence international France (TI), vise les présidents Denis Sassou Nguesso du Congo, Teodoro Obiang de Guinée équatoriale et le défunt chef d’Etat gabonais Omar Bongo.