Adviser, le rappeur Peuhl qui a conquis la Mauritanie


Lecture 2 min.
Amadou Birane Mangane alias Adviser
Amadou Birane Mangane alias Adviser

Plus que jamais le rappeur n°1 en Mauritanie, Amadou Birane Mangane, connu sous le nom de scène d’Adviser, est un artiste représentant le « peuple Peuhl » que l’on retrouve un peu partout à travers le continent africain. Ainsi, on retrouve ses fans non seulement en Mauritanie, mais aussi au Sénégal, en Guinée, au Gabon, au Mali ou encore au Cameroun. La diaspora mauritanienne en France et en Amérique du Nord est également tombée sous le charme du jeune prodige de la Medina R, un quartier du centre-ville de Nouakchott.

Adviser est un prophète chez lui en Mauritanie, en ce qui concerne le rap. Le jeune rappeur a très vite compris que pour faire passer son message, il devrait chanter dans le patois, tout en prônant l’unité et la fraternité entre les peuples d’Afrique. Il révolutionne ainsi la musique urbaine dans un pays à majorité musulmane, malgré les préjugés de certains fondamentalistes religieux. En 2019, il s’illustre avec le titre « Doftam Maayo », un featuring avec Salif Tassor, qui a enregistré près de 1,7 million de vues sur YouTube. Présenté comme un artiste engagé, il est en train d’écrire une des plus belles pages de l’histoire musicale de son pays.

Son premier album sorti en 2017, « InaWona » enregistre la participation de Canabasse et Ombre Zion, deux artistes bien connus de la scène hip-hop sénégalaise. Le célèbre slogan brandi en 2008 par l’ex-Président des États-Unis Barack Obama, « Yes we can !» (Oui, c’est possible !), est le même message que véhicule l’album « InaWona ». Le jeune rappeur évoque son optimisme à travers ce projet et partage, avec la jeune génération mauritanienne, son rêve de voir les choses avancer, dans un pays souvent agité par la discrimination raciale.

L’ex-membre du célèbre groupe « BOB Junior », qui a conquis le public mauritanien, a ensuite enchaîné avec d’autres projets musicaux. Il sort en 2019 « Dror-Dror », puis « Thiagal succès » en 2020. La même année, il a été invité au « Zénith » de Paris par la légende de la musique pulaar, le Sénégalais Baaba Maal. Malheureusement, Adviser n’a pas pu effectuer ce voyage, en raison de la pandémie de Coronavirus. Ce n’est que partie remise, en attendant une autre opportunité pour enfin se produire sur le « vieux continent », après plusieurs concerts livrés en Mauritanie et au Sénégal.

YouTube video
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter