Adieu Michael Jackson !

Fans, artistes et proches ont exprimé l’affection et l’admiration que leur inspirait le roi de la pop au Staples Center à Los Angeles ce mardi. Pour la dernière fois.

Des mots et ses célèbres mélodies pour saluer la mémoire de Michael Jackson ce mardi à Los Angeles. Devant sa dépouille, ses frères, ses enfants, ses proches et ses amis se sont succédé sur la scène du Staples Center pour lui rendre un dernier hommage. Onze mille fans privilégiés ont pu assister à la cérémonie qui s’est ouverte avec la lecture des messages de l’ancien président Nelson Mandela et de la chanteuse Diana Ross par Smokey Robinson, l’un des piliers de la Motown, la mythique maison de disques qui a fabriqué les plus grands artistes noirs américains. Diana Ross fut la marraine du petit Michael quand Berry Gordy, le fondateur de la Motown qui a pris part à la cérémonie, le découvrit au sein des Jackson 5.

Aux applaudissements qui saluent l’arrivée de la famille Jackson au Staples Center, après la cérémonie privée au cimetière de Forest Lawn, succèdent très vite de longues minutes de silence en hommage à Michael Jackson. Puis Berry Gordy prend la parole pour saluer « le plus grand artiste qui ait jamais vécu ». Le pianiste Stevie Wonder dédiera, lui, Never Dreamed You’d Leave in Summer (1971) au chanteur disparu. Ce sera ensuite au tour de Kobe Bryant, la star des Lakers de Los Angeles, et de Magic Johnson qui fut l’une des icônes de l’équipe de basket, de faire leur apparition sur la scène du Staples Center. Magic Johnson en profite pour faire une révélation à la salle : Michael Jackson aimait le poulet grillé de la célèbre chaîne de fast food KFC.

Un pionnier

Pendant toute la cérémonie, rires et larmes se sont ainsi alternés. L’émotion est encore palpable avec l’interprétation de Will you be there de Michael Jackson par la comédienne et chanteuse, Jennifer Hudson. Elle a été découverte grâce au film Dreamgirls qui raconte en filigrane l’évolution du label Motown. Pour sa part, le révérend Al Sharpton, qui l’avait déjà fait au lendemain de sa mort, rappellera l’artiste pionnier qu’était le roi de la pop. « Quand Michael a commencé, le monde était différent. » Michael Jackson fut le premier chanteur noir dont le clip fut diffusé sur la chaîne musicale MTV. La salle est debout après l’intervention du révérend.

L’actrice Brooke Shields évoquera, quant à elle, l’amitié qui la liait à Michael Jackson, citera quelques mots de sa chanson Smile. Elle sera interprétée quelques minutes plus tard par Jermaine Jackson. De la fratrie Jackson, il semble avoir été le plus proche du roi de la pop.

Salué par sa fille

Bernice King et Martin Luther King III, les enfants du pasteur, ont également salué la mémoire du chanteur qui avait témoigné beaucoup d’affection à leur mère malade. Tout comme les politiques par la voix de Sheila Jackson Lee. L’élue républicaine du Congrès américain a annoncé qu’une résolution relative au statut officiel de « roi de la pop » de Michael Jackson sera discutée au Congrès. Les paroles cèderont de nouveau la place à la chanson. Usher, très ému, fredonne Gone Too Soon.

La musique toujours avec We Are the World, co-écrite en 1985 par Michael Jackson et Lionel Richie qui lui avait rendu hommage quelques minutes plus tôt. L’hymne, qu’ils avaient crée pour lutter contre la famine en Afrique, est entonnée par une dizaine d’artistes. Et Heal the world par un chœur d’enfants. Ces notes portent vers l’épilogue de la cérémonie. Les frères Jackson montent sur scène pour remercier la salle. Mais les derniers mots de cet hommage à Michael Jackson seront ceux de sa fille, Paris Michael, 11 ans . « Je veux juste dire que, depuis que je suis née, Papa a été le meilleur père que l’on puisse imaginer. Je veux lui dire que je l’aime, énormément », déclare-t-elle en pleurs. Ses oncles, qui arboraient un gant blanc, comparable à celui qu’avait porté son père pour la première fois en 1983, ont ensuite emporté le corps de Michael Jackson. Derrière eux, la scène est vide.