Actu rap : le manque de respect des Américains envers le rap français, Niska en avait parlé ! (Vidéo)

Stanislas Dinga Pinto alias Niska

Alors que les propos tenus par le rappeur américain Young Thug continuent toujours de faire polémique, plusieurs artistes français réagissent, certains même violemment. Mais il y en a qui avaient déjà attiré l’attention sur cette forme de « mépris » des rappeurs américains à l’endroit de leurs homologues français.

Au mois de septembre 2019, le rappeur français d’origine congolaise, Niska, avait livré une interview à Mouloud Achour lors de l’émission Clique. Alors qu’il faisait à l’époque la promotion de son album « Mr Sal », le rappeur sera interrogé sur un possible featuring avec un artiste américain. En réponse franche, Niska avait admis que les rappeurs américains ne venaient pas à Paris pour la musique et n’accordaient que peu de crédit aux rappeurs français.

« Pour eux Paris c’est la fashion-week, il n’y a pas d’histoire, pas de street », avait-il déclaré, ajoutant que « quand ils viennent ici, ils ne viennent pas pour le rap, pas du tout, ils viennent pour les filles et la fashion-week » ; et pas que. Effectivement, en octobre dernier, interviewé par le média Pure Break, Niska avait de nouveau admis s’être pris des « vents » de la part de Nicki Minaj et de Cardi B.

« Oui fort, mais j’en ai mangé des « Vu » de Cardi et de Nicki, j’ai essayé hein mais bon il faut essayer, qui ne tente rien n’a rien » ; des propos qui ont même fait rire le rappeur.

Mais en définitive, la petite histoire à retenir est que les rappeurs américains n’accordent que peu d’importance au travail qu’accomplissent les rappeurs français, plus précisément ceux de la Street. Et les récents propos de Young Thug n’ont pas du tout contribué à apaiser les tensions entre les parties, même s’il a tout de même tenté de s’expliquer.

Pour rappel, Young Thug avait considéré que les MC’s parisiens et londoniens « n’ont rien fait de chaud dans la rue » et que ces rappeurs sont des « bourgeois » résidants dans des châteaux et des manoirs ; « vous n’avez rien fait de chaud dans la rue ».