Accord de coopération militaire entre la France et le Mali

La France et le Mali ont signé mercredi un accord qui vise à renforcer la coopération militaire entre les deux pays.

Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, était à Bamako mercredi pour signer un accord de coopération entre la France et le Mali qui vise à renforcer la lutte contre les groupes islamistes extrémistes qui opèrent toujours dans le nord du pays. Il a été signé par le ministre français et son homologue malien Bah N’Daw.

« Ce traité va permettre de renforcer la coopération militaire entre le Mali et la France dans les domaines du renseignement, de la formation, de l’échange d’informations pour assurer la sécurité sur le territoire malien et dans le Sahel », a indiqué Jean-Yves Le Drian après la signature de l’accord, rapporte l’AFP.

A la rencontre des camarades de l’adjudant-chef Dejvid Nikolic

Cette accord intervient alors que l’opération française Serval au Mali a été remplacée, en début de semaine, par Barkhane, opération permanente de lutte contre le terrorisme dans plusieurs pays de la bande sahélo-saharienne, qui va mobiliser 3 000 militaires français, dont 1000 au Mali.

Le ministère français de la Défense avait indiqué, dans un communiqué, que Serval « a permis de faire refluer les groupes terroristes combattants, de détruire leur infrastructure et de restituer au Mali son intégrité territoriale ». « L’opération Barkhane prend le relais de la lutte contre ces groupes terroristes au Sahel », poursuit le texte.

Jean-Yves Le Drian effectuait sa huitième visite au Mali. Le ministre devait aller à la rencontre des « camarades de l’adjudant-chef Dejvid Nikolic, qui a succombé à ses blessures le 14 juillet à l’issue d’une attaque suicide » près de Gao au nord du pays. Il a rejoint, ce jeudi, le Président François Hollande qui a entamé une tournée africaine en Côte d’Ivoire.