Abou-Heif, nageur du siècle

L’Egyptien Abdel-Latif Abou-Heif a gardé de sa vie dédiée à la natation des épaules larges et solides. Il vient d’être nommé, à 72 ans, nageur du siècle par l’Institut international des nageurs célèbres. Retour sur la carrière d’un nageur hors-pair.

L’Egyptien Abdel-Latif Abou-Heif a gardé de sa vie dédiée à la natation des épaules larges et solides. Il a 72 ans et vient d’être nommé nageur du siècle par l’Institut international des nageurs célèbres.  » Ce titre n’est pas très important pour moi, sauf que les jeunes générations qui n’ont jamais entendu parler d’Abou-Heif vont me connaître « , confiait-il la semaine dernière au journal Al-Ahram.

Pendant vingt ans, dans les années cinquante et soixante, le nageur est une véritable légende vivante en Egypte. Il remporte sa première médaille d’or de natation à 10 ans, et devient le n°1 égyptien indétrônable de la nage en bassin jusqu’en 1949. En 1955, il bat le record de la traversée de la Manche. Un bras de mer qu’il traversera trois fois. Il remporte les plus grandes courses de natation en eaux libres aux Etats-Unis, au Canada, en Italie ou en France. Pendant cinq années consécutives il est d’ailleurs champion du monde de la discipline.

Colonel-nageur

En 1963, un an après le footballeur brésilien Pelé, il remporte le titre de meilleur sportif au monde. Abou-Heif choisit, parallèlement à son parcours sportif, d’entamer une carrière militaire qui le mènera jusqu’au grade de colonel. Le petit alexandrin, né en 1949 au milieu de onze frères et soeurs,a fait du chemin…

Au cours des années 60, il pense à arrêter de nager mais le président Nasser en personne l’encourage à continuer. Il attendra 1975 avant de se retirer définitivement de la compétition.. Aujourd’hui Abou-Heif n’est plus la star qu’il a été et préfère couler des brasses dans les eaux calmes de la piscine du club Guézira au Caire.