Abidjan : le nouvel aéroport pour la fin de l’année

Les travaux d’extension de l’aéroport Félix-Houphouët-Boigny toucheront aussi bien la piste que l’accueil des passagers. La possibilité de vols directs vers les Etats-Unis est la priorité de l’Etat ivoirien.

Présenté par son promoteur, la société Aéria, comme  » le nouvel aéroport de l’Afrique de l’Ouest « , l’aéroport d’Abidjan étendu et rénové devrait être livré d’ici à la fin de l’année. L’équipement affiche de nouvelles ambitions en matière de confort pour les passagers, mais aussi de capacité, de compétitivité économique et même de sécurité. Le gouvernement souhaite, notamment, que l’aéroport  » Félix-Houphouët-Boigny  » soit désormais classé dans la catégorie de sûreté 1, une inscription qui autoriserait les vols directs d’Abidjan vers les Etats-Unis et vice-versa.

Les travaux ont débuté en 1996. Ils prévoient un hall public dont la taille a été portée à 25 000 m2, et qui comprendra un vaste restaurant sous douane, un espace commercial refondu, vingt-cinq bandes d’enregistrement des bagages et un grand salon d’embarquement. Compléments indispensables de l’extension, plusieurs parcs automobiles de 650 places porteront le montant total des travaux à 23 milliards de francs CFA.

Prix raisonnables

La piste sera, quant à elle, rallongée de 2 700 à 3 000 mètres, cependant que le parking avions sera porté à vingt-et-une places.

Ainsi remis à jour, l’aéroport d’Abidjan compte s’affirmer comme une plate-forme privilégiée d’accès à l’Afrique de l’Ouest depuis les autres continents. Outre l’amélioration de la sécurité, l’accent a été mis sur le rapport qualité – prix des services offerts aux compagnies. Selon le directeur général d’Aéria cité par Fraternité-Matin, le tarif des prestations de l’aéroport n’aurait pas été augmenté depuis 1996.