Abdul Wahab Sawadogo remporte le Tour du Faso

newcastelfaso2004.jpg

L’heure était à l’émotion à la fin de cette traditionnelle étape finale à Ouagadougou, devant le palais présidentiel. Sur son vélo rafistolé et ressoudé par ses soins, qu’un Blanc d’Abidjan avait eu l’indélicatesse de lui vendre « en l’état » à l’époque où il s’était expatrié en Côte d’Ivoire, Abdul Wahab Sawadogo est devenu le premier Burkinabè vainqueur du Tour depuis Ernest Zongo en 1997. Encore unis dans cette dernière étape, les Etalons Burkinabè ont la fierté supplémentaire de voir leur capitaine historique Saïdou Rouamba terminer son 16ème Tour avec le maillot vert. L’étape est quant à elle remportée par l’Angolais Marcio Mucanza, qui confirme, après sa victoire à Yako, ses excellentes dispositions.

Bien que les Burkinabè aient fomenté un plan secret pour tenter de faire monter sur le podium Jérémie Ouedraogo, qui comptait deux secondes de retard sur le 3ème du classement général au départ de Kombissiri, l’enjeu majeur de ce Tour du Faso était déjà réglé. Denis Flahaut, qui avait mathématiquement une possibilité de récupérer à la fois les maillots vert et blanc, était bien trop « marqué à la culotte » pour pouvoir s’échapper et s’était résigné à terminer le Tour avec ses trois victoires d’étape en poche.

Cuylits toujours d’attaque

faso1-2.jpgEn revanche, tout était envisageable pour la victoire finale à Ouagadougou, ce qui explique l’allure rapide du peloton dès le début de l’étape. Et pour avoir une chance de s’imposer, il fallait finalement attaquer assez tôt. Après une tentative avortée de six coureurs, qui n’aura duré que quelques kilomètres, Leon Van Strien, Jean Ilboudo, Abdoulaye Sessouma et Gunter Cuylits sortent du peloton. Rejoints par Yann Baefcop et José Pires, puis par Abdoulaye Thiam, Ahmed Ouedraogo et Marcio Mucanza, c’est dans cette configuration, avec 35 » d’avance, que la course se présente à l’entrée dans le circuit de Ouaga, à parcourir dix fois.

25 » à la cloche

La sélection se fait au fil des tours et après le 3ème passage sur la ligne d’arrivée, ils ne sont plus que huit, mais le rythme ayant durci, l’avance est passée à 1’20 » sur le peloton. L’attaque décisive a lieu à 5 tours de l’arrivée, sous l’impulsion de deux des principaux animateurs de ce Tour : Marcio Mucanza et le porteur du maillot rose Gunter Cuylits s’échappent, tandis que leurs ex-compagnons d’échappée se relèvent.victoire.jpg A la cloche, soit à 4,5 km de la ligne d’arrivée, il ne reste plus que 25 » d’avance au duo de tête. Ce sera suffisant pour finir détaché, la bataille se jouant au sprint à l’avantage de l’Angolais Mucanza. Immédiatement derrière, le peloton arrive groupé, ce qui permet à Saïdou Rouamba de conserver le maillot vert et à Malick Thiam de rentrer au Sénégal avec le maillot blanc récompensant le meilleur jeune.

newcastelfaso2004.jpg