Abdelmalek Sellal reçu à l’Elysée, comme un Président, par François Hollande

Le chef du gouvernement algérien continue d’endosser le rôle de Président. Abdelmalek Sellal a été reçu, ce jeudi, par François Hollande, à Paris, dans le cadre d’une visite officielle.

Face à l’absence médiatique d’Abdelaziz Bouteflika, c’est son Premier ministre Abdelmalek Sellal qui a endossé le rôle de Président, ce jeudi, dans le cadre d’une visite officielle à Paris. Le chef du gouvernement algérien est accompagné de quinze ministres de son gouvernement, dont le chef de la diplomatie, Ramtane Lamamra, afin de participer à la deuxième réunion du Comité intergouvernemental de haut niveau algéro-français.

A l’image d’un Président, Abdelmalek Sellal a été reçu par François Hollande à l’Elysée. Il n’aura d’ailleurs pas échappé aux Algériens que le chef du gouvernement a revêtu, depuis quelques mois, ses habits de présidentiable, comme le souligne la presse locale.

En l’absence de Bouteflika, ce dernier occupe une place importante sur la scène politico-médiatique, notamment depuis qu’il est apparu aux côtés de chefs d’Etats tels que Barack Obama, durant le sommet Etats-Unis/Afrique, ou plus récemment avec le président du Conseil italien, Matteo Renzi, ou le dirigeant égyptien Abdel Fattah al-Sissi. L’image d’un Sellal présidentiable a de fait été renforcée dans un contexte de guerre de succession au sommet de l’Etat.

Sellal confirme l’hospitalisation de Bouteflika

Des « conseils du gouvernement » sont régulièrement présidés par le Premier ministre, et se substituent progressivement aux traditionnels Conseil des ministres qui n’ont actuellement plus lieu, étant donné l’état de santé du Président Bouteflika.

« Petit à petit, le Premier ministre endosse de plus en plus une stature présidentielle. De là à dire que Sellal est présidentiable, le chemin est encore long et semé d’embûches. Il faut un début à tout », écrit TSA.

Lors d’une conférence de presse tenue à Paris, ce jeudi, Abdelmalek Sellal a indiqué aux journalistes que « le Président Bouteflika a récemment, vous le savez, fait une visite de contrôle. Il se porte correctement, il dirige. L’évolution de son état de santé est correcte ». C’est la première fois qu’un officiel algérien confirme implicitement l’hospitalisation, les 14 et 15 novembre à Grenoble, du Président Bouteflika.