Abdel Fattah al-Sissi, Un troisième et dernier mandat à la tête de l’Égypte ?


Lecture 3 min.
Le Président d’Égypte, Abdel Fattah al-Sissi
Abdel Fattah al-Sissi; Président d’Égypte

Abdel Fattah al-Sissi, Président de l’Égypte depuis 2013, a été réélu avec 89,6 % des voix lors d’une élection présidentielle qui s’est tenue du 10 au 12 décembre 2023. En principe, il s’agit du troisième et dernier mandat du Maréchal Sissi.

Le Président sortant, Abdel Fattah al-Sissi, a été réélu en Égypte avec 89,6% des voix. C’est ce qu’a annoncé lundi l’Autorité nationale des élections. Selon le chef de l’Autorité, Hazem Badawy, la participation avait atteint un taux record de 66,8%. Ils étaient quelque 67 millions d’électeurs égyptiens à être appelés aux urnes.

Sa réélection ne souffrait d’aucun doute dans le pays de 106 millions d’habitants en proie à de multiples crises. Sissi avait emporté les Présidentielles de 2014 et 2018, avec plus de 96% des suffrages. Si en 2014, le taux de participation était de 47%, en 2018, il était de 41,05%. En 2023, l’autorité électorale évoque le curieux taux de participation de 66,8%.

Troisième et dernier mandat de Sissi

Sans surprise, l’homme, qui est au pouvoir depuis 2013, s’assure un nouveau mandat de six ans. Il s’agit de son troisième mandat, et le dernier autorisé par la Constitution égyptienne. Lors de cette dernière Présidentielle, le Président sortant avait en face à de lui trois candidats qui ne faisaient pas le poids. Surtout qu’ils étaient très peu connus du landerneau politique égyptien.

Il s’agit de Hazem Omar, chef du Parti populaire républicain. Il est arrivé deuxième au scrutin après avoir récolté 4,5% des voix. Lest autres candidats sont Farid Zahran, chef d’un petit parti de gauche et Abdel-Sanad Yamama, du Wafd. Sur les 44 millions d’Égyptiens qui ont voté, plus de 39 millions d’entre eux ont jeté leur carte à Abdel-Fattah al-Sissi, selon la centrale électorale.

Élection dans un contexte de crise

L’élection s’est déroulée dans un contexte de crise économique et politique. L’inflation est de 36,4 %, la monnaie a perdu la moitié de sa valeur. Par ailleurs, dans ce pays nord-africain, les deux tiers de la population vivent en dessous ou juste au-dessus du seuil de pauvreté. Abdel Fattah al-Sissi est arrivé au pouvoir en 2013 après avoir renversé le Président islamiste Mohamed Morsi, élu en 2012.

Depuis son arrivée au pouvoir, il a mis en place un régime autoritaire, réprimé l’opposition et limité les libertés. Abdel Fattah al-Sissi a, en outre, allongé la durée du mandat présidentiel de quatre à six ans. En plus d’avoir fait modifier la Constitution pour repousser la limite de deux à trois mandats présidentiels consécutifs. Reste à savoir si Sissi ne va pas opérer de nouveaux changements pour rester davantage au pouvoir.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter