A la découverte du Sahara

Aux portes de l’Europe, le Sahara est le plus grand désert du monde. A l’échelle d’un continent, il occupe une superficie exceptionnelle de près de 9 millions de km2. Il s’étend sur dix pays de l’océan Atlantique à la Mer Rouge : le Maroc, la Mauritanie, le Mali, l’Algérie, le Niger, la Libye, le Tchad, la Tunisie, l’Egypte et le Soudan, couvrant ainsi un tiers de l’Afrique.

Le Sahara est un espace naturel transfrontalier hors du commun. Absolument sauvage, inhospitalier et en grande partie inhabité, il est composé de plaines, de volcans, de plateaux, de vallées étroites, de montagnes, d’oasis ou de lacs. C’est un territoire d’aventure, de beauté et d’explorations infinies. Parcouru d’abord par les caravaniers, par les explorateurs, par les chercheurs comme Théodore Monod et plus récemment par les voyageurs, le Sahara garde pourtant son mystère. Il reste un immense espace sauvage où la nature règne en maître et qui ne garde aucune empreinte du passage des voyageurs. Ce désert parfait est assez exceptionnel pour susciter la même admiration et le même respect génération après génération. Les paysages sahariens sont extrêmement variés : les termes qui désignent les différents types de paysage sont typiques de cette région du monde : erg, reg, oasis, oued, sebkha, guelta, hamada, adrar ou encore tassili.

Le Sahara est aussi un immense musée à ciel ouvert regorgeant de préhistoire et d’histoire : gravures et peintures rupestres, ateliers néolitihiques d’une qualité exceptionnelle, tombeaux islamiques, mosquées du désert faites de simple cailloux posés sur le sable. Habité depuis le paléolithique, il est le territoire des grands nomades qui aujourd’hui nous interroge sur leur avenir. Le voyage au Sahara est aussi le voyage nature par excellence. Tous les jours, on peut admirer le lever et le coucher du soleil. Certains soirs, ce sont les levées de pleine lune sur les dunes pâles où l’on voit presque comme en plein jour. D’autres encore, on s’endort avec le croissant arabe symbole des contes des mille et une nuits. Ou encore par les nuits sans lune, on peut admirer la voie lactée, Orion et l’étoile du sud. Les compagnons du voyageur ne sont pas seulement le sable, le soleil ou les étoiles mais aussi le vent, presque prophétique, qui façonne les paysages.

Le voyage au Sahara a aussi une dimension intérieure. De grands voyageurs ont décrit cette expérience saharienne. Après quelques jours dans ces grands espaces, une grande sérénité envahit le voyageur. Ce dépouillement spirituel n’est possible que dans un paysage aussi pur qu’austère et où ne pousse aucune plante. Devant la nudité du désert, se révèle le dépouillement et l’unité du soi.

Ce n’est sans doute par hasard que les grandes religions monothéistes sont nées dans le désert. C’est pourquoi les courses de voiture et les records en tout genre, ne peuvent faire découvrir cette expérience. Il faut entrer au Sahara «sur la pointe des pieds» comme le disait Théodore Monod et cheminer si possible à pied ou le plus possible à pied. Ce guide vous aidera à choisir votre destination ou votre expédition dans le plus beau désert du monde.