A la découverte des bâtisseurs de « l’islam moderne »

Nadia Khouri-Dagher

Ils sont universitaires, journalistes, artistes, responsables associatifs et se battent contre l’avancée de l’intégrisme musulman au Maghreb. Leurs noms et leurs actions, trop souvent méconnues au-delà des frontières de leurs pays, Nadia Khouri-Dagher, journaliste franco-libanaise spécialiste du monde arabe, a décidé de les mieux faire entendre en écrivant L’Islam moderne : des musulmans contre l’intégrisme. Un essai passionnant qui nous éclaire sur les enjeux et l’âpreté d’un combat d’aujourd’hui dont l’issue pourrait bien changer la face du monde.

Nadia Khouri-DagherNadia Khouri-Dhager nous livre, avec L’Islam moderne, une œuvre engagée, un essai qui met en lumière l’action de « résistants » qui, grâce aux armes de l’esprit, aux médias et à leurs réseaux, livrent une terrible bataille contre les musulmans intégristes. Ces hommes et femmes, intellectuels, responsables associatifs, artistes ou simples citoyens, elle est partie à leur rencontre en Tunisie, au Maroc, en Algérie, en France et nous restitue leurs témoignages et analyses. Parmi eux, des personnalités aussi diverses que le tunisien Abdelmajid Charfi, professeur de civilisation arabe et de pensée islamique, Ahmed Benchemsi, directeur des magazines marocains Tel Quel et Nichane, Bouchra Abdou, secrétaire générale de la Ligue démocratique pour les droits de la femme au Maroc, ou encore Soheib Bencheikh, membre de la diaspora algérienne et directeur de l’institut supérieur l’Institut supérieur des sciences islamiques de Marseille.

Cette idée de faire connaître les Maghrébins qui œuvrent aujourd’hui à faire reculer l’intégrisme et rimer laïcité et islam, Nadia Khouri-Dagher l’a eue lors d’un dîner auquel elle a participé en 2006, à La Marsa, banlieue maritime de Tunis. L’une de ses amis avait alors déclaré ouvertement qu’elle était athée et avait décidé de militer dans une association tunisienne pour la laïcité. Une démarche et une liberté de ton qui l’avaient surprise et donné envie de partir à la découverte de « ces millions de musulmans qui se battent en silence contre un islamisme qu’ils jugent contraire à leur culture, et surtout à leur religion. » Cette enquête, qui s’est d’abord matérialisée sous la forme d’un article paru dans Le Monde 2 sous le titre de « Ceux qui veulent moderniser l’islam », a donné naissance, deux ans plus tard et après plusieurs mois de travail sur le terrain, à ce livre passionnant.

Un mouvement international de résistance

Cet ouvrage, par sa construction peu conventionnelle, peut surprendre. Bien que Nadia Khouri-Dagher, journaliste et docteur en socio-économie du développement, maîtrise à la perfection l’art de la démonstration universitaire, elle a choisi une structure originale pour présenter la galaxie des « nouveaux penseurs de l’islam » et des combattants de la « modernité ». En effet, elle opère par touches successives, superposant transcriptions d’interviews, extraits de livres, impressions de voyage et analyses glanées lors de ses lectures et rencontres à travers le Maghreb et la Nouvelle Andalousie (c’est ainsi qu’elle nomme les territoires féconds de la diaspora musulmane, parmi lesquels la France). Le tout donne un ensemble kaléidoscopique qui permet, au final, d’avoir une vision globale et éclairante du combat mené par les hérauts de l’islam moderne.

Le livre de Nadia Khouri-Dagher balaye bien des idées reçues, en particulier sur le voile et le rôle des femmes dans les sociétés maghrébines. Optimiste, il révèle et souligne que face à l’intégrisme qui se nourrit de la misère, de l’incurie des gouvernants et des angoisses générées par la mondialisation, une autre voie est en train d’être tracée. Celle d’un islam tolérant et enraciné dans les réalités comme les traditions maghrébines, en phase avec les besoins de notre temps.

 Commander L’Islam moderne : des musulmans contre l’intégrisme, de Nadia Khouri-Dagher, ed. Hugo&Cie, 2009.

Lire aussi :

 Nadia Khouri-Dagher, entre « Hammam et beaujolais »