Tunisie : Al-Qaïda revendique l’attaque contre le ministre de l’Intérieur

Le groupe terroriste Al-Qaïda a revendiqué, jeudi, pour la première fois, une attaque en Tunisie, celle du ministre de l’Intérieur, Lotfi Ben Jeddou, à la fin du mois de mai dernier. L’annonce a été faite sur un forum où l’organisation diffuse ce type de message.

Pour la première fois, Al-Qaïda a frappé le sol tunisien et l’a revendiqué ensuite. L’attaque à son domicile du ministre de l’Intérieur, Lotfi Ben Jeddou, dans la nuit du 27 au 28 mai dernier, est bien l’œuvre de ce groupe terroriste. L’organisation a diffusé un message en ce sens sur un forum internet, ce jeudi.

« Un groupe de lions de Kairouan (ville sainte de l’Islam en Tunisie) est parti pour couper la tête du criminel Lotfi Ben Jeddou chez lui, dans la région de Kasserine, et Dieu leur a permis de tuer un nombre de ses gardes personnels, et d’en blesser d’autres et de leur prendre leurs armes », rapporte un communiqué d’AQMI, selon l’AFP. « Si ce criminel l’a échappé belle cette fois, il n’en réchappera pas la prochaine », indique l’organisation. Ce ministre n’était pas présent au moment des faits, mais quatre de ses gardes avaient été tués.

Ce groupe islamiste fondamentaliste a aussi indiqué, comme le déclarent les autorités tunisiennes, que les rebelles armés pourchassés au Mont Chaambi depuis un an et demi sont affiliés à leur organisation. « L’armée tunisienne a mené des opérations militaires contre nos militants du Mont Chaambi, ce qui a obligé les lions de l’islam à frapper une colonne militaire », toujours selon le communiqué. « Entrer en guerre ouverte contre l’islam et ses partisans pour plaire aux Etats-Unis, à la France et à l’Algérie, se paye cher », conclut Al-Qaïda.