La Zambie et IBM améliorent l’accès aux médicaments

IBM a annoncé, ce jeudi, une collaboration avec le ministère zambien de la Santé, dans le but d’améliorer l’accès à plus de 200 médicaments essentiels, aux habitants de ce pays. Le réseau gouvernemental zambien, Medical Stores Limited, va déployer un nouveau projet pilote de chaîne d’approvisionnement des produits médicaux. Cela permettra d’optimiser la livraison de ces médicaments. Cette expérience devra durer un an.

IBM a annoncé aujourd’hui la mise en place d’une collaboration avec le Medical Stores Limited (MSL), afin de faciliter l’accès à plus de 200 médicaments essentiels, aux habitants de ce pays.

Le secteur de la santé publique zambien, a recensé plus de 100 000 décès par an dus à des pathologies évitables et traitables. Cette collaboration a donc pour mission de sauver un maximum de vies, en fournissant les médicaments adéquats en temps et en heure, informe l’APO.

Aide internationale

Le MSL met actuellement en place des technologies innovantes, avec l’aide de la Banque mondiale, du Département pour le développement international, de l’UNICEF et de la London Business School. Ceci servira a gérer une chaîne d’approvisionnement et de contrôler l’utilisation, la diffusion, la disponibilité et l’accès aux médicaments essentiels.

Cela permettra de donner une vision en temps réel de l’utilisation et des stocks de médicaments, et aussi d’identifier les tendances et les prévisions. Afin d’avoir un calcul des plus fidèles possibles, différents critères seront pris en compte comme la saison des pluies, les délais de livraison et les disparités démographiques.

« Avec l’aide de nos partenaires, nous avons déjà introduit dans la chaîne d’approvisionnement médicale quelques améliorations simples qui sauveront la vie de plusieurs milliers d’enfants dans notre pays d’ici à 2015 », a déclaré le Docteur Bonface Fundafunda, PDG de MSL

« La Zambie adopte des mesures ambitieuses pour prévenir les décès évitables en testant et en déployant de nouvelles méthodes pour acheminer les médicaments vers les individus dans les délais requis », a indiqué John Makumba, responsable des opérations de l’Unité Santé Afrique de la Banque mondiale.

Ce genre de procédé n’est pas une première pour IBM. Récemment la firme était impliquée dans un projet similaire en Tanzanie, afin de lutter contre le paludisme.