93 cas de méningite enregistrés dans le Sud-Ouest du Burkina

Quatre vingt treize cas de méningite ont été enregistrés au Burkina Faso au 10 février avec un taux de mortalité de 15 pour cent, selon les services sanitaires du Sud-Ouest du pays.

Malgré ce chiffre très élevé, les autorités sanitaires estiment qu’il n’y a pas encore d’épidémie parce que la situation, bien que très préoccupante, est largement en dessous du seuil d’alerte qui a été cependant franchi dans les districts sanitaires de Gaoua (288km) et de Dano (235 km) au Sud-Ouest de Ouagadougou.

Le directeur régional de la santé du Sud-Ouest, le Dr Salifou Konfé, a indiqué que le district sanitaire de Dano totalise 44 cas de méningite dont 6 décès, celui de Gaoua 43 cas dont 8 décès, de Diébougou 3 cas dont zéro décès et Batié, 3 cas mais pas de décès.

« Nous travaillons à réduire les taux de décès par le renforcement des activités de surveillance, la sensibilisation des populations, les rencontres périodiques et la prise en charge gratuite des personnes touchées par la maladie », a souligné le Dr Konfé.

Le gouvernement a adopté au cours conseil des ministres du 1er février 2006, un plan de préparation et de riposte contre une éventuelle épidémie de méningite dans le courant de l’année 2006.

Une enveloppe financière de 641,3 millions de FCFA a été allouée pour financer ce plan de riposte soutenu par l’OMS, la Coopération canadienne et le gouvernement burkinabé qui participera à hauteur de 374 millions environ.

Ce plan prévoit la prise en charge précoce des cas, le
renforcement de la surveillance épidémiologique, l’organisation de campagnes de vaccination réactives, de même que l’identification et le suivi des germes de la maladie par les laboratoires et la mobilisation sociale grâce à une campagne médiatique.

Quatre vingt treize cas de méningite ont été enregistrés au Burkina Faso au 10 février avec un taux de létalité de 15 pour cent, selon les services sanitaires du Sud-Ouest du pays.

Quatre vingt treize cas de méningite ont été enregistrés au Burkina Faso au 10 février avec un taux de létalité de 15 pour cent, selon les services sanitaires du Sud-Ouest du pays.