90 sièges pour Ennahda mais de grandes questions non résolues

Avec 41,47% des suffrages et 90 sièges sur 217 selon les derniers chiffres de l’ISIE, le Mouvement Ennahda confirme sa percée historique et va former un gouvernement. La surprise et l’incertitude vient de Hechmi Haadmi, le surprenant leader du parti « La pétition populaire » qui a gagné 19 sièges et 8,19% des voix et qui pourrait se retirer de l’Assemblée Constituante.

Les résultats dévoilé par l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE) confirment la large victoire du Mouvement Ennahda qui avec 41,47% des voix est largement en tête de ces premières élections indépendantes. Ennahda pourra donc former un gouvernement, qui serait normalement dirigé par Hamadi Jebali, dans le cadre d’une alliance avec les partis de gauche.

La surprise de ces élections vient des résultats d’Hechmi Haadmi, le riche homme d’affaires qui arrive en 4eme position avec 19 sièges et 8,19% des suffrages pour son mouvement « Al Aridha populaire pour la liberté, la justice et le développement « . Les listes d’Hechmi Haadmi ont cependant été invalidées dans 6 circonscriptions, dont Sidi Bouziz, en raison d' »irrégularités de financement ». Hechmi Haadmi, millionnaire vivant à Londres est accusé d’avoir acheté des votes. L’annonce de l’invalidation des résultats a provoqué des heurts à Sidi Bouzid, berceau de la Révolution tunisienne et ville d’origine de Hechmi Haadmi. Des groupes de jeunes ont attaqué le local d’Ennahda. Ils étaient près de 2000. D’autres heurts ont eut lieu à Regueb.

En protestation contre ces décisions d’invalidation, Hechmi Haadmi aurait déclaré « Il est préférable que nous nous retirions en toute dignité pour laisser les sièges que nous avons obtenus à d’autres candidats » annonce le site tunisien leaders.com. Une décision qui changerait beaucoup de chose en fonction de la répartition exacte des sièges rendus. Plus de précisions devraient être données rapidement.

Répartition des sièges selon les dernières données de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE) :

Mouvement Ennahda 90

Congrès pour la république 30

Forum démocratique pour le travail et les libertés 21

Al Aridha populaire pour la liberté, la justice et le développement 19

Parti démocrate progressiste 17

Pôle démocratique Moderniste 5

parti l’Initiative 5

Afek Tounes 4

Badil Thawri 3

Voir les données par zones sur le site de l’ISIE

Les formations politiques disposent désormais d’un délai de deux jours pour formuler d’éventuels recours contre le résultat du scrutin.

Lire aussi : Tunisie : Il était une fois… La constitution de 1959