59 morts dans une attaque dans le Nord-Est du Nigeria

L’attaque a eu lieu dans un village situé dans le Nord du Nigeria qui se protégeait des agressions des voleurs de bétails. Le village de Felo, a subi le mardi 9 juin une attaque du groupe État islamique en Afrique de l’Ouest (ISWAP) qui a coûté la vie à 59 personnes.

Un village entièrement rasé

Le village de Felo est situé dans le district de Gubio dans l’Etat du Borno. Cette attaque dont le village a été victime est en fait des représailles. En effet, il s’avère que la région, déjà instable, était de plus en plus sujette à des vols. La population qui y vit est majoritairement constituée d’éleveurs. La fréquence régulière des vols de bêtes a poussé les éleveurs à se constituer en milice pour protéger leurs bétails. 

Il semblerait donc que c’est en riposte à une tentative de vol que les éleveurs ont tué leurs assaillants, qui, comme ils le comprendront plus tard, étaient en fait des membres de l’ISWAP. Dans leur riposte, les miliciens ont repoussé les voleurs jusque dans la forêt en tuant quelques-uns au passage. Les combattants djihadistes de l’ISWAP ont alors décidé pour faire un exemple de raser le village en guise de représailles.

Selon le bilan officiel confirmé par Babakura Kolo, chef de la milice des éleveurs, ainsi que par un chef local, l’attaque a fait un total de 59 morts. Les sources précises aussi que certains d’entre eux ont été exécutés et d’autres écrasés par les véhicules.

Depuis 2016 que l’ISWAP s’est séparé de Boko Haram, il n’a pas cessé de multiplier les attaques dans la région et même contre l’armée nigériane au sein de laquelle ses victimes sont nombreuses. A l’heure actuelle, la situation a déjà causé la mort de plus de 36 000 personnes. Plus de 2 000 000 d’autres se sont déplacées pour échapper au djihadistes.