50 millions de personnes menacées de famine en Afrique Australe

Famine

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies a alerté que des millions de personnes au Malawi, au Mozambique, en Zambie et au Zimbabwe, sont confrontées à une faim imminente. Ces pays ont été frappés par une sécheresse dévastatrice, en 2019, et ont également été ravagés, cette année, par une infestation acridienne. La pandémie du Covid-19 a également aggravé les difficultés économiques de nombreux habitants de la région de l’Afrique Australe.

Famine

Les institutions internationales affirment qu’il y a une crise alimentaire croissante dans la région, avec jusqu’à 50 millions de personnes à risque. Certaines agences ont lancé un appel pour une augmentation des achats de nourriture afin d’éviter une catastrophe humanitaire. En janvier, avant la pandémie de Covid-19, les besoins croissants en nourritures en Afrique subsaharienne, ont été le point focal du Programme alimentaire mondial (PAM). Ce qui a donné à des conclusions faisant apparaître des zones où la famine pourrait frapper de plein fouet les populations, au premier semestre 2020.

Selon le PAM, des millions de personnes auront besoin d’une aide alimentaire vitale au Zimbabwe, au Soudan du Sud, en République Démocratique du Congo et dans la région du Sahel central, dans les mois à venir. L’ampleur et la complexité des défis en Afrique et dans d’autres régions pousseront à l’extrême les ressources et les capacités du PAM et d’autres agences, selon l’analyse de l’époque.

D’après l’analyse, l’intensification de la réponse humanitaire nécessitera à nouveau le soutien généreux des gouvernements donateurs, pour financer l’assistance nécessaire, afin de sauver des vies et soutenir le développement. « Le PAM mène des batailles humanitaires vastes et complexes sur plusieurs fronts au début de 2020 », a déclaré David Beasley, Directeur exécutif du PAM.

Par ailleurs, il a ajouté que « dans certains pays, nous voyons les conflits et l’instabilité se combiner aux extrêmes climatiques, pour forcer les gens à quitter leurs maisons, leurs fermes et leurs lieux de travail. Dans d’autres, les chocs climatiques se produisent parallèlement à l’effondrement économique et laissent des millions de personnes au bord de la misère et de la famine ».