50 Cent poursuivi pour avoir frappé son ex-compagne

Accusé d’avoir frappé son ex-compagne, le rappeur afro-américain 50 Cent fait l’objet de poursuites pénales. Il devra comparaître le 22 juillet devant la Cour supérieure de Los Angeles et risque jusqu’à cinq ans de prison et 46.000 dollars d’amende.

Curtis Jackson, alias 50 Cent, la joue à la Chris Brown. Le célèbre rappeur est accusé d’avoir frappé son ex-compagne et saccagé son domicile, selon le bureau du Procureur général de Los Angeles. La scène se déroule dans le salon de l’ex-compagne avec qui 50 Cent, 37 ans, a eu un enfant. L’ancien couple se dispute. Au cours des échanges virulents, 50 Cent découvre que son ex a entretenu une relation extra-conjugale lorsqu’ils étaient en couple, rapporte CNN.COM.

Malgré le fait d’être séparé d’elle, le rappeur, et c’est le moins que l’on puisse dire, pète littéralement les plombs. Il se met alors à saccager l’appartement de son ex, pendant que cette dernière court se réfugier dans sa chambre, qu’elle prend soin de fermer à clé. Ce qui n’empêchera pas 50 Cent, après avoir détruit pour 7.100 dollars de biens, de forcer la porte de la chambre où l’altercation physique aurait eu lieu.

« Quelles que soient leur célébrité et leur notoriété, les auteurs présumés de violence domestique, un crime très grave, seront poursuivis jusqu’au bout par la loi », a déclaré le Procureur Mike Feuer. 50 Cent a de quoi s’inquiéter. Il comparaîtra le 22 juillet devant la Cour supérieure de Los Angeles et risque jusqu’à cinq ans de prison et 46.000 dollars d’amende. Les stars bénéficient parfois de jugements cléments, certains n’écopent qu’une simple amende avec ou sans prison avec sursis. Ira-t-il en prison s’il est jugé coupable ?

Le célèbre rappeur s’était fait connaître en 2000 après avoir survécu à neuf balles tirées à bout pourtant par un membre de gang rival non identifié. En effet, 50 Cent appartenait à un gang avant de se consacrer à la musique. C’est en 2003 qu’il atteint l’apogée d’une réussite avec son premier album, Get Rich or Die Tryin’, qui s’est vendu à 15 millions de copies dans le monde. L’album figure parmi les meilleures ventes de l’histoire du rap.

Clip d’In Da Club, extrait phare de l’album Get Rich or Die Tryin’