4M Montpellier 2013 : comment réguler le journalisme 2.0 ?

Organisées pour la troisième année consécutive, les rencontres 4M se déroulent cette année dans la ville de Montpellier, au sud de la France. L’évènement a réuni une centaine d’acteurs médiatiques venus des quatre coins du monde. Ces derniers tenteront, du 12 au 14 juin, de donner un nouvel élan à l’information 2.0, en pleine mutation

Le 4M pose sa valise à Montpellier. Organisées pour la troisième fois consécutive, les rencontres 4M ont eu lieu cette année dans la mythique ville de Montpellier pour une durée de trois jours, du 12 au 14 juin 2013.

Accompagnées par Canal France International (CFI), agence de française de développement médias, les rencontres 4M ont pour principale vocation : réunir autour d’une même table différents acteurs des médias : journalistes, bloggeurs, citoyens collectifs…Tous issus d’horizons différents, mais partageant une volonté commune : développer une formation indépendante et de qualité sur internet.
Accompagner et favoriser la démarche de professionnalisation des médias

Le programme 4M se propose ainsi de soutenir les acteurs de l’information en ligne pour encourager la pluralité des médias et la diversité des contenus éditoriaux. Parmi ses principaux objectifs : accompagner et favoriser la démarche de professionnalisation des médias et leur mise en réseau pour une coopération « Nord-Sud » et « Sud-Sud ».

Pour ce faire, de nombreux acteurs, partenaires et d’experts, venus de pays divers (Maroc, Sénégal, Mali, Burkina, Cambodge, Syrie, Bengladesh, Turquie…), échangent sur des thématiques variées et sur les enjeux et opportunités des médias sociaux.

Savoir distinguer « rumeur et information »

En pleine période de mondialisation, marquée par une croissance exponentielle des nouveaux outils de l’information et de la communication, le rôle des réseaux sociaux (Twitter, Facebook…) est plus que jamais crucial pour informer le public. Mais ils exigent une certaine régulation.

La rapidité de transmission de l’information, accompagnée d’une négligence notoire (pour certains journalistes) dans la vérification des sources constitue aujourd’hui un véritable péril dans le métier d’information. Savoir distinguer « rumeur et information », retracer les origines de ses sources et passer par des niveaux différents de vérification de l’information avant la publication, tels sont les principaux défis que doit relever le journalisme 2.0 dans un monde en pleine mutation.

Internet, un média crédible ?

La première journée de ce 12 juin a été l’occasion, pour les acteurs venus participer au 4M de Montpellier, de soulever la question de savoir si l’internet est vraiment un media crédible autour de la thématique suivante : « L’internet est-il un média crédible » ? Bouba Sow, Coordinateur de contenu, version web du soleil, Ehab ElZelaky, Responsable de développement numérique au journal égyptien Al Masry Al Youm et Goston Pierre, coordonnateur, Groupe Media Alternatif d’Haiti ont tenté de donner des éléments de réponses.

Aujourd’hui, même s’il est difficile de réguler ou de surveiller la transmission de l’information via internet, les experts affirment que ce n’est toutefois pas impossible et déplorent le laxisme dans la vérification des sources. Ils appellent à plus de rigueur dans ce sens.

En attendant les prochains débats, les rencontrent 4M de Montpellier 2013 commencent déjà dans une ambiance professionnelle et bon enfant, sous un merveilleux soleil de plus de 23 degré. Un cocktail dinatoire, organisé à la Maison des Relations internationales de Montpellier, a bouclé la première journée.