49 nouveaux cas suspects de Chikungunya au Gabon

Le coordonnateur de la cellule de veille sanitaire de l’épidémie de chikungunya, le Dr Médard Toung Mve, a annoncé à Libreville, l’existence de 49 nouveaux cas suspects notifiés dans la province de l’Estuaire (Nord-0uest).

Quarante-neuf cas suspects de chikungunya ont été notifiés dans la province de l’Estuaire par le centre médical de Kango. Aucune autre province n’a signalé de nouveaux cas suspects », a déclaré M. Toung Mve, révélant que lors de ces deux dernières semaines épidémiologiques, il y a eu une diminution significative du nombre de nouveaux cas notifiés par les structures sanitaires des communes de Libreville et d’Owendo.

Toutefois, a-t-il ajouté, les nouveaux cas sont enregistrés par les formations sanitaires et signalés dans la communauté dont un grand nombre est traité par automédication.

Les activités de lutte contre l’épidémie de chikungunya se poursuivent au Gabon, tant dans le domaine de l’hygiène et de l’assainissement que dans ceux de la mobilisation sociale, de la surveillance épidémiologique et de la prise en charge des patients.

« La mobilisation de ressources additionnelles paraît essentielle à la poursuite efficiente de ces différentes activités. Le système de Santé dans son ensemble et la population doivent rester vigilants et continuer d’appuyer, chacun pour sa part, les activités en cours », a souligné le médecin gabonais.

Au Gabon, note-t-on, la saison sèche qui s’achève dans quelques semaines, reste la période particulièrement favorable à une efficacité optimale des insecticides et propice à l’accélération des opérations d’assainissement et de suppression des gîtes larvaires.