250 représentants des secteurs public et privé attendus au Forum Afrique-Asie pour les affaires sur le développement du tourisme en Afrique

Le cinquième Forum Afrique-Asie pour les affaires (FAAA V) se déroulera du 15 au 17 juin à Kampala (Ouganda). Le FAAA V, qui a pour thème « Forger des liens commerciaux pour le développement durable du tourisme en Afrique », rassemblera plus de 250 participants venus de plus de 30 pays d’Afrique et d’Asie et représentant le secteur privé, les pouvoirs publics, les organisations internationales, la société civile et les médias. Ensemble, ils étudieront les directions stratégiques et perspectives qui leur permettront de forger des partenariats et favoriser le transfert de technologies dans les secteurs liés au tourisme, d’attirer plus de touristes asiatiques et japonais en Afrique et de relancer les investissements pour la promotion du tourisme sur le continent.

New York, le 12 juin 2008 –

« À ce point critique du ralentissement économique actuel, le FAAA V représente une plate-forme importante pour les hommes d’affaires africains et asiatiques, plate-forme qui leur permettra de relever les défis et profiter des opportunités qu’offre le secteur du tourisme en Afrique », a déclaré l’ambassadeur Cheick Sidi Diarra, Secrétaire général adjoint des Nations Unies, Conseiller spécial pour l’Afrique et Haut Représentant pour les pays les moins avancés, les pays en développement sans littoral et les petits États insulaires en développement. « Nous espérons que cet important forum constituera un tremplin pour les pouvoirs publics et le secteur privé et qu’ils feront des recommandations sur les orientations à prendre pour le développement durable et la promotion du tourisme en Afrique. »

La manifestation, qui s’étale sur trois jours et se tiendra au Speke Resort and Conference Centre de Munyonyo, devrait susciter un dialogue interactif sur les politiques à adopter entre les institutions publiques et privées et des négociations directes pour la création de partenariats entre représentants de petites et moyennes entreprises (PME) africaines et asiatiques. Il comprend quatre piliers thématiques : vue d’ensemble du secteur touristique en Afrique, partenariats public-privé, développement de produits et marketing des destinations africaines florissantes à l’intention des touristes et investisseurs asiatiques, et développement durable et favorable aux pauvres du tourisme.

Le FAAA V débutera le 15 juin avec une séance d’ouverture de haut niveau présidée par le président ougandais, S. E. Yoweri Kaguta Museveni. Elle sera suivie par un forum d’orientation politique coordonné par Moustapha Soumaré, Administrateur assistant adjoint du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et Directeur adjoint du Bureau régional pour l’Afrique. Une conférence de presse est prévue le 16 juin au Centre de conférence (Pour assister en direct (Web cast) par l’Organisation de la Presse Africaine, cliquer sur ce lien : 6h25 GMT le 15 juin pour la séance d’ouverture et 9h25 GMT le 16 juin pour la conférence de presse).

Avant le forum, il y aura une visite de reconnaissance au Rwanda pour des délégués japonais public-privé de haut niveau ainsi qu’un séminaire d’introduction pour les représentants des PME africaines sur des questions pertinentes comme la planification financière, les sources de financement, les partenariats commerciaux et les options en matière de coopération.

« La leçon à tirer du ralentissement économique actuel, c’est que nous devons explorer d’autres approches pour recentrer nos économies », a expliqué la Tanzanienne Emma Kawawa, chef d’entreprise, coordinatrice du African Business Roundtable pour l’Afrique de l’Est et directrice du Centre d’investissement de Tanzanie. Mme Kawawa, dont c’est le deuxième forum, a ajouté : « Nous sommes heureux d’accueillir le FAAA V avec son thème de développement du tourisme. Nous espérons que les accords qui s’y concluront impliqueront de nombreuses femmes d’affaires et qu’ils encourageront les investissements et stimuleront l’économie régionale. »

Organisé par le gouvernement japonais, le Bureau du Conseiller spécial pour l’Afrique, le PNUD et la Banque mondiale, avec une coopération technique de l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) et de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), le FAAA V est une manifestation d’envergure dans la foulée de la quatrième Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD IV) qui s’est tenue en mai 2008 à Yokohama. La TICAD IV a adopté la Déclaration de Yokohama qui définit un certain nombre de principes – dont la promotion du tourisme – pour favoriser le développement de l’Afrique au sein des parties prenantes de la TICAD, ainsi que le Mécanisme de suivi de Yokohama, véritable feuille de route pour des initiatives orientées vers l’action.

« Nous voyons dans le FAAA V un mécanisme novateur qui appuiera la mise en œuvre d’une large gamme de mesures sur le commerce, les investissements et le tourisme, comme le prévoit le Plan d’action de Yokohama », a déclaré Seiko Hashimoto, Secrétaire d’État aux Affaires étrangères japonais. Et elle a ajouté : « Le secteur du tourisme joue un rôle crucial dans la création d’emplois, laquelle revêt une importance particulière étant donné la crise économique actuelle. »

D’un intérêt particulier pour le FAAA V, le Rapport 2009 sur la compétitivité du secteur des voyages et du tourisme a été publié en mars 2009 par le Forum économique mondial autour du thème «Gérer en période de turbulences». Il aborde les difficultés que rencontre le secteur en cette période de ralentissement économique et comprend une description détaillée de 133 économies dans les diverses régions du monde. Maurice, l’Afrique du Sud et le Botswana, classés respectivement à la 40ème, 61ème et 79ème place, dans l’Indice de compétitivité du secteur des voyages et du tourisme sont d’importants pays d’Afrique subsaharienne.

Lancé en 1999 à Kuala Lumpur (Malaisie), le Forum Afrique-Asie pour les affaires s’efforce depuis dix ans d’accroître les échanges commerciaux et les investissements entre l’Afrique et l’Asie. Le processus s’est poursuivi à Durban (Afrique du Sud) en 2001, avec le FAAA II, à Dakar (Sénégal) en 2004 avec le FAAA III et à Dar Es Salaam (Tanzanie) en 2007 avec le FAAA IV. Cette série de forums a produit des perspectives commerciales d’une valeur totale de plus de 300 millions de dollars.

Pour plus d’information voir le site du forum