250 millions d’Africains exposés à la méningite

Près de 250 millions d’Africains originaires de 21 pays sont exposés à la méningite, selon une étude de l’Institut Pasteur publiée mardi à Paris.

L’Afrique représente « 50% des cas mondiaux de méningites à méningocoque », ajoute l’étude en précisant que « la ceinture africaine de la méningite » s’étend du Sénégal à l’Ethiopie en passant par le Niger, le Burkina Faso et le Mali.

« A la recrudescence saisonnière des cas, observée chaque année en saison sèche, viennent s’ajouter périodiquement des épidémies dévastatrices durant lesquelles on peut observer des taux atteignant 1.000 cas pour 10.000 habitants », poursuit l’étude.

Evoquant la prise en charge des malades, l’Institut Pasteur affirme que « le développement d’outils pour un diagnostic simple et rapide des méningites à méningocoques, réalisable sur le lit du malade est un enjeu majeur de santé publique ».

« En Afrique, la mise en culture des germes en cause n’est possible que dans la capitale et les grandes villes », regrettent les chercheurs qui ont travaillé sur la maladie.

Au Burkina Faso, pays de la « ceinture méningitique africaine », plus de 800 personnes ont été tuées en quelques mois.