1ère édition de Gorée Diaspora Festival

Le ministre sénégalais de l’Information, Bacar Dia, a lancé mardi soir sur l’île de Gorée, la première édition de Gorée Diaspora Festival qui se tient du 15 au 20 novembre 2005.

Gorée Diaspora Festival est une manifestation culturelle qui invite les participants à assister à des concerts, des conférences, des expositions d’art plastique et des activités sportives sur le thème de la rencontre entre la diaspora noire mondiale et les Africains.

« Cette manifestation peut être considérée comme le préambule au Festival mondial des arts nègres (FESMAN) qui aura lieu en 2007 dans la capitale sénégalaise », a estimé le ministre, saluant la présence des délégations venues de la Martinique, de la Gambie, et de l’Afrique du Sud pour participer au festival qui prendra fin le dimanche 20 novembre 2005.

Pour le maire de Gorée, Augustin Senghor, il est important de
« sortir l’île de Gorée d’une image de terre d’esclaves, de pitié, pour la restituer dans une perception plus positive de carrefour de rencontres des peuples dans leur diversité afin de cheminer ensemble vers un nouveau monde de tolérance, de respect, de la dignité humaine et de la promotion du dialogue interculturel ».

Augustin Senghor a rendu hommage à Boubacar Joseph Ndiaye,
conservateur de la Maison des Esclaves située sur l’île. Il a
annoncé qu’un prix dénommé Gorée Diaspora sera décerné à
M. Ndiaye, à la clôture du festival que présidera le chef de
l’Etat sénégalais, Abdoulaye Wade.

Située à trois kilomètres au large de Dakar, l’île de Gorée a été inscrite sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO en 1978.

Voir le site de Gorée Diaspora Festival