1er Forum économique de la Francophonie à Dakar

alain_juppe_a_dakar.jpg

Le 1er Forum économique de la Francophonie à Dakar, à la suite du Sommet des Chefs d’Etat francophones, a tenu toutes ses promesses, sous l’égide du Président Macky Sall et grâce à l’organisation précise de Richard Attias… Priorité à une croissance durable et partagée. Par tous.

Après les rudes discussions politiques qui se sont conclues par l’élection de la Canadienne d’origine haïtienne, Michaëlle Jean, au Secrétariat général de l’Organisation Internationale de la Francophonie, les Présidents francophones ont cédé la tribune, pour deux jours, aux hommes d’affaires et aux économistes, afin de donner un coup d’accélérateur aux investissements croisés au sein de cet espace linguistique.

Au fil des tables rondes organisées tout au long de la journée, une même certitude se dessinait : la langue française n’est pas seulement porteuse de littérature, de valeurs et de cultures diverses, c’est aussi une grande langue des affaires, et elle constitue une chance pour le développement partagé de l’ensemble des pays francophones.

Venus du Nord ou du Sud, de l’Est ou de l’Ouest, des responsables économiques de premier plan de tout l’espace francophone ont pu réfléchir ensemble aux moyens de renforcer, en tissant de nouveaux liens, la puissance économique de l’ensemble de cette zone dans laquelle l’Afrique constitue aujourd’hui une véritable réserve de croissance pour la prochaine décennie.

Les industries culturelles elles-mêmes n’étaient pas en reste, car ce secteur, longtemps freiné par le piratage, est aujourd’hui, avec les Telecoms et la Banque, un des secteurs les plus porteurs : la numérisation de l’Afrique avance à grands pas, et avec elle, la possibilité pour les cultures africaines de reconquérir les marchés audiovisuels et de prendre une place nouvelle dans le kaléidoscope mondial des images.

Invité surprise un peu inattendu, mais très applaudi, l’ancien Premier ministre français Alain Juppé a montré sa grande connaissance des réalités économiques du continent et sa réelle attention aux enjeux du co-développement. Homme de culture et homme d’action à la fois, celui qui est surtout aujourd’hui l’un des hommes politiques préférés des Français en vue de la prochaine élection présidentielle, a en effet entonné un credo à la fois juste et émouvant sur un thème rarement abordé en France même : au XXIème siècle, l’Europe et l’Afrique ont un destin lié, et il est essentiel que les Francophones soient au premier rang pour construire cet avenir commun.

alain_juppe_a_dakar.jpg

Venant après les déclarations très explicites du Président François Hollande, les paroles d’Alain Juppé marquent la prise de conscience très vive, sur tous les bords politiques français, de la nécessité de faire du développement économique rapide de l’ensemble francophone une priorité absolue.