13 pays africains obtiennent une annulation de 100% de leur dette

Treize pays africains ont obtenu une annulation de 100% de leur dette par le Fonds monétaire international (FMI) pour un montant total de 3 milliards de dollars.

Ils font partie de 19 pays dont les créances été effacées par le FMI « pour qu’ils augmentent leurs dépenses dans des domaines prioritaires afin de réduire la pauvreté, promouvoir la croissance et progresser dans la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement », indique le Fonds dans un communiqué.

Les pays bénéficiaires de la mesure sont le Bénin, le Burkina Faso, l’Ethiopie, le Ghana, Madagascar, le Mali, le Mozambique, le Niger, l’Ouganda, le Rwanda, le Sénégal, la Tanzanie et la Zambie.

A travers l’Initiative multilatérale d’allègement de la dette annoncée vendredi à Washington et qui efface les créances dues par ces pays au FMI avant le mois de janvier 2005, la Zambie sera la plus favorisée puisque bénéficiant d’un allègement de 577 millions de dollars, ce qui va faire en fait 572 millions de dollars si l’on exclut l’aide qui reste dans le cadre de l’Initiative pour le pays pauvres très endettés (PPTE).

« Cet allègement de la dette sera disponible au début du mois de janvier (2006) », indique le Fonds dans son communiqué publié à la suite de la réunion de son conseil d’administration qui a approuvé l’annulation des dettes de ces 19 pays.

Le Sénégal bénéficiera d’une annulation de 144 millions de dollars, ce qui équivaut à 136 millions de dollars si l’on exclut l’assistance restant dans le cadre de l’initiative PPTE.

Les autres pays africains bénéficiaires de la mesure sont l’Ouganda avec un allègement de sa dette de 126 millions de dollars (soit 109 millions de dollars) dans le cadre de l’initiative PPTE, la Tanzanie (environ 336 millions de dollars, soit 297 millions de dollars effectivement) et le Mozambique (153 millions de dollars soit 119 millions de dollars).

Le FMI a aussi annulé la dette totale du Mali d’environ 108 millions de dollars, ce qui fait 90 millions de dollars si l’on exclut l’assistance qui reste à fournir dans le cadre de l’initiative PPTE, celle du Niger (111 millions de dollars, effectivement 86 millions de dollars) et celle du Rwanda (76 millions de dollars, ce qui fait 29 millions de dollars si l’on exclut l’aide qui reste dans le cadre de
l’initiative PPTE).

Les autres pays africains bénéficiaires sont le Bénin (52 millions de dollars, soit 49 millions de dollars), Madagascar (197 millions de dollars, soit 184 millions de dollars) et le Burkina Faso (89 millions de dollars, soit 82 millions de dollars). Il y a aussi l’Ethiopie, 161 millions de dollars, soit 114 millions de dollars) et le Ghana (381 millions de dollars, soit 316 millions de dollars).

Les pays non africains bénéficiaires de cette mesure du FMI sont la Bolivie, le Cambodge, la Guyane, le Honduras, le Nicaragua et le Tadjikistan.