13 mai 2018 / Mis à jour à 07:21 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
International - Pakistan - Femmes - Droits de l’Homme
Le Nobel de la paix attribué à la Pakistanaise Malala et à l’Indien Satyarthi

Le prix Nobel de la paix a été attribué à la Pakistanaise Malala et à l’Indien Satyarthi, à Oslo, la capitale norvégienne.

C’est finalement à la Pakistanaise Malala et à l’Indien Satyarthia que le prix Nobel de la paix a été attribué, à Oslo, dans la capitale norvégienne. Le comité a insisté sur le symbole d’attribuer ce prix à une musulmane et à un hindou. Tous les deux ont été honorés « pour leur combat contre l’oppression des enfants et des jeunes et pour le droit de tous les enfants à l’éducation. Les enfants doivent aller à l’école et ne pas être financièrement exploités », a expliqué le président du comité Nobel norvégien, Thorbjoern Jagland.

La jeune la Pakistanaise Malala, agée de 17 ans, a particulièrement attiré l’attention des médias. Elle devient ainsi la plus jeune prix Nobel de la paix. Elle avait été violemment blessée par les talibans pakistanais qui s’en étaient pris à elle pour son combat contre l’obscurantisme et pour que tous les enfants de son pays, particulièrement les filles, aient droit à l’éducation. Un combat qu’elle a ardemment prôné car la jeune fille a l’habitude de dire que l’éducation fait peur aux talibans, qui ne veulent pas en entendre parler. Le prix Nobel de la paix n’est pas la première récompense de Malala, qui a reçu successivement de nombreux prix, dont le prestigieux Prix Sakharov pour la liberté de l’esprit du Parlement européen.

L’Indien Satyarthi est beaucoup moins connu que Malala. Il travaille dans l’ombre à travers le mouvement qu’il a créé pour prêter main forte aux enfants désoeuvrés de son pays. « C’est un honneur pour moi, un honneur pour tous ceux qui se battent pour la défense des enfants », a-t-il réagi après la remise de son prix.



lire aussi
La jeune prix Nobel de la paix pakistanaise Malala a appelé les dirigeants nigérians et la communauté internationale à tout mettre en œuvre pour libérer les lycéennes de Chibok enlevées par Boko Haram....


à la une



afrik-foot