23 juillet 2014 / Mis à jour à 02:34 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Rwanda
La romancière rwandaise Scholastique Mukasonga prix Océan 2012

L’écrivaine rwandaise Scholastique Mukasonga a décroché lundi le prix Océans pour son roman "Notre-Dame du Nil" (Gallimard), a annoncé France Ô, chaîne du groupe France Télévisions. Scholastique Mukasonga avait déjà reçu le prix Renaudot pour ce livre. Beaucoup de ses proches ont été massacrés pendant le génocide de 1994. Parrainé par l’écrivain d’origine congolaise Alain Mabanckou le prix Océans, créé en 2012, récompense un roman écrit en français mettant en lumière les valeurs d’ouverture sur le monde, d’échanges, de dialogue des cultures et d’humanisme. Le roman "Notre-Dame du Nil" a pour cadre un lycée de jeunes filles de bonne famille, perché sur une crête près des sources du grand fleuve égyptien. La romancière a choisi ce microcosme pour revisiter les prémices de la tragédie rwandaise.


Rwanda en bref
La Banque mondiale a approuvé jeudi le versement de 107 millions de dollars à trois pays de la région africaine des Grands Lacs, dont la République démocratique du Congo, le Rwanda et le Burundi pour...

Agnès Uwimana Nkusi, une journaliste rwandaise, a été libérée ce mercredi 18 juin, rapporte RFI. Elle était emprisonnée depuis 2010 pour avoir critiqué le président rwandais, Paul Kagame, dans ses...

Le président de la République rwandaise, Paul Kagamé, a répondu aux critiques américaines sur la politique intérieure du Rwanda et notamment au sujet de l’arrestation par la justice d’opposants...


derniers articles Rwanda
La démolition du Centre culturel français à Kigali est le symbole du désamour diplomatique qui s’amplifie entre Kigali et Paris, actuellement au plus bas.

Les juges français Marc Trévidic et Nathalie Poux ont terminé, mardi, leur enquête sur l’assassinat du Président rwandais Juvénal Habyarimana, le 6 avril 1994.

Abdallah Wafy, adjoint du secrétaire général des Nations-Unies en RDC, a indiqué que quelques 200 rebelles rwandais avaient rendu les armes, avant de prévenir qu’une option militaire était envisageable...


à la une




en bref