20 mai 2018 / Mis à jour à 19:44 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
Algérie - Union Européenne - Immigration
L’Algérie rejette l’approche sécuritaire européenne face à la migration illégale

L’ambassadeur algérien en Belgique, Ammar Belani, a déclaré à la Commission européenne qu’il était nécessaire d’adopter une nouvelle approche face au phénomène de la migration illégale.

Dans des déclarations au journal algérien El-Khabar mercredi, Ammar Belani explique que "la délégation algérienne a profité de la série de rencontres avec le partenaire européen pour réaffirmer la position ferme de l’Algérie et son approche globale de la question de la migration illégale (...) La nécessité de rejeter l’approche purement sécuritaire et les politiques unilatérales qui n’ont pas réussi à faire face à l’afflux de migrants en Europe."

Belani a souligné que "la délégation algérienne a passé en revue les efforts déployés par le gouvernement algérien et a adopté des politiques pour rapatrier les migrants illégaux des pays subsahariens, en coordination avec les autorités de ces pays, et assumer leurs frais de retour".

Belani a ajouté : "L’Algérie a averti que, compte tenu de l’évolution des migrations, de la diversité des routes migratoires et du resserrement de la politique européenne, les pays de la côte nord de l’Afrique sont devenus les pays les plus attractifs pour les migrants. "

La délégation algérienne aurait insisté sur le fait que « cette situation nécessite des efforts intensifiés pour soutenir les pays d’origine, leur apporter un soutien, notamment dans le domaine du développement, soutenir les jeunes et intensifier les efforts de migration légale "

Les réunions, qui se sont tenues à Bruxelles du 27 février au 2 mars, font partie d’un dialogue et d’un partenariat approfondis entre l’UE et l’Algérie.

Les réunions comprenaient trois réunions sectorielles qui font partie d’une série de réunions périodiques visant à approfondir le dialogue politique et à échanger sur les questions de sécurité aux niveaux national, régional et international, ainsi que sur les questions de migration et de facilitation des mouvements de personnes.



à la une



afrik-foot