17 août 2017 / Mis à jour à 08:59 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
Grande-Bretagne - Kenya - Crime et banditisme - Vidéos
Gilbert Deya : le pasteur des bébés miracles extradé au Kenya

Le Royaume-Uni vient d’extrader vers le Kenya le Pasteur Gilbert Deya, qui affirmait permettre des grossesses miraculeuses. Il est accusé de trafic d’enfants entre Londres et le Kenya.

L’extradition de Gilbert Deya intervient après près d’une décennie de bataille légale qui a permis au Pasteur Kényan de rester au Royaume-Uni malgré les poursuites.

Des questions ont d’abord été soulevées dans une enquête de la BBC en 2004 sur la conduite de Gilbert Deya, qui alors dirigeait une église à Londres. Le gouvernement du Kenya l’accuse d’avoir enlevé cinq enfants entre 1999 et 2004, ce qu’il nie.

Les femmes infertiles ou post-ménopausées qui ont participé à des des ministères de Gilbert Deya à Peckham, une église au sud-est de Londres, avaient été informées qu’elles pouvaient avoir des bébés "miracles". Mais ces bébés ont toujours été "livrés" dans des cliniques de backstreet dans la capitale du Kenya, à Nairobi.

M. Deya a ensuite déménagé en Ecosse et a été arrêté à Edimbourg en 2006. Lorsque la BBC lui a demandé à l’époque comment il expliquait les naissances d’enfants dont l’ADN était différent de celui de leurs prétendus parents, M. Deya, âgé de 65 ans, a déclaré : "Les bébés miracles qui se passent dans notre ministère sont au-delà de l’imagination humaine" rapporte la BBC, "Ce n’est pas quelque chose que je peux dire que je peux expliquer parce qu’ils sont de Dieu et que Dieu ne peut s’expliquer par un être humain".

Le porte-parole de la police du Kenya, Charles Owino, a déclaré à la BBC que M. Deya était arrivé à Nairobi à bord d’un vol Kenya Airways suite à son extradition. Il devrait être accusé en justice de la traite d’ enfants.

M. Deya s’est opposé à son extradition, affirmant qu’il craignait d’être torturé et condamné à mort.



à la une




communiqués

afrik-foot