11 février 2016 / Mis à jour à 01:21 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Ghana
Ghana : John Dramani sera officiellement investi président du Ghana aujourd’hui

John Dramani Mahama, nouveau président du Ghana, sera officiellement investi à la tête du pays ce lundi 07 janvier après avoir remporté les élections du 07 décembre dernier. John Dramani Mahama, qui succède ainsi à John Atta Mills décédé en juillet dernier, avait été élu avec 50,7% des voix contre 47,7% pour le candidat malheureux de l’opposition, Nana Akufo-Addo. Son élection a été saluée par la communauté internationale dans un pays qui fait aujourd’hui figure de démocratie en Afrique. Néanmoins, il est important de rappeler que la décision de la Haute Cour de Justice Ghanéenne de conférer la victoire à John Dramani est loin de faire l’unanimité. L’opposition refuse de reconnaitre sa victoire qu’elle juge frauduleuse et le New Patriotic Party (le Nouveau Parti Patriotique), le plus grand parti de l’opposition au Ghana, a déclaré qu’il boycottait la cérémonie d’investiture de ce lundi.


Ghana en bref
Après avoir été filmés par un journaliste ghanéen alors qu’ils étaient en train d’accepter des pots-de-vin, vingt juges ont été limogés pour corruption, a annoncé lundi le Conseil supérieur judiciaire. Ces...

Près de 22 juges et magistrats au Ghana ont été suspendus par le Conseil de la magistrature à partir de jeudi après des révélations faites par le journaliste Anas Aremeyaw Ana. Il a pu enregistrer près...

La capitale ghanéenne Accra a été durement frappée la semaine dernière par des inondations suite à des pluies diluviennes ainsi que par l’incendie d’une station-service qui a fait des dizaines de morts....


derniers articles Ghana
Un député ghanéen de l’opposition a été retrouvé mort ce mardi matin après avoir été poignardé à son domicile à Accra, la capitale.

Après un mois de janvier de haute volée au rythme des buts, dribbles, passes décisives et autres gestes techniques, l’heure est désormais à la récompense. La parole est donnée aux lecteurs afin d’élire...

Au Cameroun, le code de la nationalité, datant du 11 juin 1968, prévoit que quand un citoyen camerounais obtient la citoyenneté d’un autre pays, il perd automatiquement sa nationalité originelle. La...


à la une




en bref