21 mai 2018 / Mis à jour à 04:59 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
Côte d’Ivoire - Pays-Bas - Conflit - Justice - Politique - Drame - Crime et banditisme - Population - Prison - Santé
Côte d’Ivoire : un garde du corps du couple Gbagbo meurt en détention
Simone et Laurent Gbagbo

Un garde du corps du couple Gbagbo est décédé à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan où il séjournait après sa condamnation à 10 ans de prison ferme, pour sa responsabilité dans la crise post-électorale de 2011, en Côte d’Ivoire.

En Côte d’Ivoire, un garde du corps du couple Gbagbo est décédé à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan où il séjournait après sa condamnation à 10 ans de prison ferme, pour sa responsabilité dans la crise post-électorale de 2011.

Selon Koaci qui cite une source proche du Front Populaire Ivoirien (FPI), il s’agit d’Aimé Djékoury qui est décédé, vendredi 17 juin 2016. Ce dernier, selon le site ivoirien, était l’un des gardes de corps civil du couple de Simone et Laurent Gbagbo, lorsqu’ils étaient au pouvoir (2000-2011). Celui qui était plus connu sous le pseudonyme de "La Bise" et qui pèse environ 150 kg, a piqué une crise ce jour aux environs de 11 heures, dans sa cellule. Transporté à l’infirmerie de la MACA, il n’a malheureusement pas survécu aux premiers soins.

Koaci ajoute que l’ex producteur du célèbre groupe de Rap Garba 50, a été arrêté en avril 2011 à la Présidence, en même temps que l’ancien chef d’Etat, avant d’être transféré dans une localité du nord. Il avait été condamné à 10 ans ferme pour atteinte à sûreté de l’Etat et autres faits liés à la crise post-électorale de 2011. Pour leur part, alors que Laurent Gbagbo est jugé à la CPI, son épouse Simone fait face au juge ivoirien.



lire aussi
Les drames de l’immigration sont devenus monnaie courante au point que l’on dénombre plus de 10 000 migrants morts en mer en seulement deux années. Sachant que beaucoup de ces migrants ont disparus...


à la une



afrik-foot