27 juin 2017 / Mis à jour à 02:44 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
Cameroun - Justice - Religion - Insolite - Sorcellerie - Crime et banditisme - Moeurs
Cameroun : l’exorcisme par le sexe

Un pasteur camerounais a été emprisonné pour pédophilie et viol sur mineure. Il avait régulièrement des relations sexuelles avec ses jeunes fidèles, dont sa propre fille, pour, selon lui, les exorciser.

Désormais, tout le monde au Cameroun connait le nom d’Adrien Mbena Ndomo. Ce jeune pasteur de la région de Mbam et Inoubou a été incarcérée dans la prison de Ntui pour viol et pédophilie sur mineure. Le religieux pratiquait des séances d’exorcisme très spéciales.

Pour délivrer ses jeunes fidèles dont il estimait qu’elles étaient possédées par le démon, il couchait avec elles. Le poteau rose est découvert grâce à sa fille de 13 ans, élève de CM1, issue de sa dernière union, avec qui il entretenait régulièrement des rapports sexuels pour la délivrer des démons qui avaient pris possession d’elle.

La jeune femme qui vit avec son père, a rendu visite un week-end à sa mère, lui racontant fièrement qu’elle avait été exorcisée. Sa mère lui demande alors comment s’est déroulé ces séances d’exorcisme. La jeune camerounaise raconte tout dans les moindres détails. Le père répétait sans cesse à l’adolescente qu’elle était possédée par plusieurs démons et que la seule façon de les chasser était de coucher avec lui.

Sa mère comprend alors que sa fille a été victime de viols répétés par son ex-mari et décide de porter plainte. Le pasteur est alors immédiatement interpellé par la police. Par la suite, plusieurs autres jeunes filles se sont manifestées, révélant également avoir été violées par le pasteur.

« Les dealers spirituels »

En Afrique, de nombreux pasteurs, affirmant avoir des pouvoirs surnaturels pour soigner leurs fidèles, soi-disant possédés, se livrent à des dérives, profitant de la misère et de l’incrédulité des populations pour amasser le plus d’argent possible.

Selon Didier Mavinga Lake, docteur en psychopathologie et psychanalyste au sein d’un groupe de recherche à l’école doctorale de recherche en psychanalyse de l’Université Paris 7, cette tendance prend de l’ampleur dans le continent, notamment en Afrique centrale. Confrontées aux souffrances du quotidien, « aller voir un pasteur fait du bien aux populations. La religion devient une réponse à la souffrance. Le pasteur vous rassure, vous promet le bonheur. Rien ne peut vous arriver. Dieu est amour. Dieu vous protège », explique-t-il.

Seulement, met en garde le psychanalyste, « chez ces pasteurs, il y a beaucoup de dealers spirituels. Je vais même être plus précis, 98% de ces pasteurs sont des dealeurs spirituels. La plupart profite des populations pour s’enrichir. On quitte le marabout pour tomber sur quelqu’un qui s’autoproclame pasteur ».

En même temps, analyse Didier Mavinga Lake, « la nature a horreur du vide. Ces hommes et femmes sont livrés à la pauvreté et à la misère. Leurs conditions de vie sont rudes. Et les pouvoirs publics ne font rien pour changer leur quotidien. Ils s’en remettent alors à ces pasteurs, espérant que tous leurs problèmes seront résolus », conclut-il.



lire aussi
Les croyances en la sorcellerie sont toujours très ancrées en Afrique. La peur du sorcier, de la sorcière, de l’enfant sorcier, du mauvais sort, hantent encore de nombreux Africains. Cette peur reste...

En Côte d’Ivoire et au Ghana, certaines prostituées n’hésitent pas à vendre le sperme de leurs clients à des marabouts qui l’utilisent alors pour des rituels. Le liquide séminal aurait certaines...

Un pasteur nigérian a été arrêté pour le viol de 20 femmes qui sont par la suite toutes tombées enceintes. Le religieux dit avoir répondu à un présumé ordre divin.


à la une




communiqués

afrik-foot