24 novembre 2017 / Mis à jour à 05:06 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
Côte d’Ivoire - Tourisme
Lagunes de Côte d’Ivoire
Un livre-plaidoyer pour préserver l’écosystème et promouvoir un tourisme écologique. Lagunes de Côte d’Ivoire d’Assinie à Sassandra est un beau livre sur le trésor écologique et touristique que représentent les cours d’eau du pays. D’Assinie à Sassandra, en passant par Abidjan, les eaux des lagunes ivoiriennes semblent se mouvoir sous vos yeux grâce aux magnifiques photos de Nabil Zorkot.

« La Côte d’Ivoire est bénie des eaux », dixit le photographe Nabil Zorkot à qui l’on doit le magnifique livre Lagunes de Côte d’Ivoire d’Assinie à Sassandra. La preuve irréfutable de son assertion est cette promenade qu’il nous offre, d’Est en Ouest, au fil des lagunes ivoiriennes. D’Assinie à Sassandra, en passant par Abidjan, vous êtes portés en images et en textes par les eaux. Les sternes royales évoquées dans ce « récit photographique », vous les verrez évoluer sous vos yeux durant cette excursion lagunaire. La Côte d’Ivoire dispose de 520 km de côte dont 60% est occupé par les lagunes.

Mais vous n’aurez, au propre comme au figuré, besoin d’aucun bateau pour vous laisser aller sur cette vaste étendue d’eau. Les routes sur lesquelles le sieur Zorkot vous invite à le suivre sont des routes de terre. Première étape : Assinie, bordée par la lagune Elima. Pour les Ivoiriens, cette ville balnéaire, qui a servi de cadre au premier chapitre du film Les Bronzés (film culte français), a des allures de paradis. Sous l’objectif et la plume qu’il partage avec Patrick Puy-Denis, vous verrez les gens vivre, se frôler, les pirogues et les pinasses se mouvoir sur la lagune Aby, comme en ce jour de marché à Adiaké. L’ambiance des lieux est formidablement retranscrite, grâce surtout aux photographies, mais aussi par le biais des sons : on entend voler les « bread bé, y’a ef » (il y a du pain, il y a des œufs). Les notes historiques et les commentaires vous aideront d’autant plus à les apprécier.

Les lagunes ivoiriennes font rimer photographie et écologie

Cap ensuite sur Grand-Bassam, située sur les bords du fleuve Comoé. Le pont qui l’enjambe et le plus long d’Afrique. Sur la vieille ville de la première capitale de la Côte d’Ivoire (1893), Nabil Zorkot, à propos du patrimoine en ruine, écrit : « J’ai l’impression d’assister à une interminable agonie. Malgré la lutte d’un écrivain comme Bernard Dadié (célèbre homme de lettres originaire de cette ville) pour (la) sauver ». A regret, vous abandonnerez cette capitale pour une autre. Bingerville, où se dresse le Palais du gouverneur qui vous accueille à bras ouverts.Il est considéré comme le plus beau monument colonial ivoirien. La ville, dont on apprend qu’Abidjan, l’actuelle capitale économique, est encore administrativement la banlieue, partage avec elle la lagune Ebrié. De son vrai nom N’doupé, elle sert d’écrin à la « perle des Tchaman » qu’est Abidjan. Pendant votre halte abidjanaise, vous apprendrez comment cette cité est devenue la « métropole tentaculaire et chaotique » qui vous est décrite.

Jacqueville, grenier à coco de la Côte d’Ivoire, Dabou, le village lacustre de Tiegba, Grand-Lahou sur les rives de la lagune Tagba, Port-Gauthier et Lozoua sur celles de la lagune Tadio sont les petites escales qui vous conduiront à Sassandra. Une autre ville importante baignée par le fleuve éponyme. Niega et Dagbego, étapes ultimes de ce voyage lagunaire, sont de véritables écosystèmes qui disent toute l’urgence de la question de leur protection. Un point final qui vient insister sur les motivations qui ont poussé les auteurs de ce livre à s’engager dans sa réalisation. Au total, en plus d’être très intéractif, Lagunes de Côte d’Ivoire d’Assinie à Sassandra a une valeur esthétique, didactique et pédagogique qui mérite tout votre intérêt.

Editions Profoto
01 BP Abidjan 01 (Côte d’Ivoire)
Tél : + 225 21 25 12 54 - Fax : + 225 21 24 64 62
E-mail : foto@pro-foto.net
Site : Editions Profoto



à la une




communiqués

afrik-foot